Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 16:31

Le retour du basket à la Moutète ?

Pour contribuer à redonner un peu plus de vie au centre ville, notamment les samedis soirs, une idée serait en train de germer. Elle viendrait de l'USO Basket et de l'Orthez-Handball qui  proposeraient de réinvestir la salle de la Moutète avec leurs équipes fanions qui connaissent un joli succès populaire, mais dans des salles trop excentrées pour que le commerce local en tire profit.  

Bistrots et restos qui seraient dans la confidence applaudissent des deux mains cette initiative.

Et on se met à rêver aux grandes heures de la Moutète  que l'on a connues jusqu'à la fin des années 80 avec l'Elan Béarnais magique, l'Elan Béarnais mythique. 

Ce projet d'un retour des matches sportifs à la Moutète va s'inviter dans la campagne des municipales. Le débat ne devrait pas tarder à être ouvert.

Les bastides visent le Patrimoine de l'UNESCO

Du Périgord Noir nous vient une information fort intéressante qui a été dévoilée, en fin d'année 2019, à l'occasion du Forum médiéval des bastides.

Au moment de conclure ce rassemblement qui s'est tenu à Domme (Dordogne), Jean Baucou, maire de Navarrenx et président de l'association des Bastides d'Aquitaine, a annoncé qu'un "groupe de travail venait d'être créé afin de demander la reconnaissance des bastides au Patrimoine Mondial de l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture)".

45 sites français sont inscrits dans cette liste emblématique de patrimoine exceptionnel. Si les bastides décrochent leur classement,  Navarrenx et le Béarn des gaves en tireront un profit touristique évident. 

Entre Espelette et Barcelone du Gers

La traditionnelle foire agricole de Navarrenx n'aura pas lieu cette année le dernier week-end de janvier pour éviter la concurrence avec la foire d'Espelette ! 

Le rendez-vous de Navarrenx est donc retardé d'une semaine et sera calé dans le calendrier entre les foires d'Espelette et de Barcelone du Gers. Il aura lieu le samedi 1e et dimanche 2 février prochain et s'étendra dans toute la bastide, de la porte Saint Antoine aux immenses hangars de chez Lansalot. Entrée gratuite. Et le beau temps, grâce à ce changement de dates,  sera enfin au programme assurent les Jeunes Agriculteurs. 

 

Les MMN en avant la musique

Après 2 saisons de succès éclatant, les Mardis Musicaux de Navarrenx (MMN), chers à Olivier Robinet, vont s'ouvrir cette année à deux nouvelles manifestations.

Les MMN ont décidé de faire entrer la cité des remparts dans le calendrier de la fête nationale de la musique. Mais avec un jour d'avance. Il vont également prendre en main une journée supplémentaire dans le cadre des fêtes patronales d'août.

La fête nationale de la musique est le 21 juin. A Navarrenx ce sera donc le samedi 20 juin. Le programme débutera à 15 h 30, avec des petits groupes (formations légères) avec un parcours musical qui mènera jusqu'à la salle des sports où, à 18 heures, Musique et Danse offrira un spectacle de 1h30 environ. Ensuite tout le monde se retrouvera au Théâtre des Echos pour une soirée musicale concoctée par les MMN comme ils en ont le secret.

Concernant les fêtes patronales, la journée supplémentaire sera celle du mardi 11 août. Au programme un grand concert sur la place des Casernes où seront montés des gradins d'une capacité de 1500 places. Sur scène, une star nationale. Des contacts sont en cours. Encore un peu de patience avant d'en savoir davantage. Mais nous pouvons d'ores et déjà dire que ça va décoiffer !

Hé bé ! Qu'entend-t-on !

Le label Pays d'Art et d'Histoire (PAH) d'Orthez et du Béarn des gaves, signé il y a 10 ans, est abandonné.  Ainsi en a décidé la Communauté de Communes de Lacq-Orthez.

"Qu'est-ce que nous a apporté ce label ? Quel est le résultat ? Zéro !" a argumenté en séance communautaire Yves Salanave-Péhé, conseiller départemental du canton Coeur de Béarn (dont fait partie Navarrenx)  en prononçant l'oraison funèbre du PAH (lu dans un excellent article de Sud-Ouest).  Vraiment zéro ? Une affirmation aussi péremptoirement négative  signifie que Salanave-Péhé connaît bien mal son territoire ! C'est le moins que l'on puisse dire.  Salanave... hé bé !!!

 

Les Médiévales inspirent Angela Grant

QUOI DE NEUF ?

Rachel et Angela Grant de Longueuil ont été séduites par les Médiévales de Navarrenx dont elles étaient, l'été dernier,  les invitées d'honneur. 

Angela, directrice de l'Angela Grant School of dance, à Londres, a spontanément proposé "d'organiser, peut-être  dès 2020 (22 et 23 août),  un master dance avec  la création d'un spectacle dédié".

Il ne reste plus à la ville de Navarrenx  que d'emboîter le pas ... de danse ! Mais il en sera peut-être autrement, pour 2020, année de transition, car on s'achemine avec le renouvellement de la municipalité, vers l'arrivée d'une nouvelle vague aux commandes des animations. Et, probablement, comme c'est souvent  le cas dans ces circonstances, de nouveaux choix ou ajustements dans les thèmes retenus pour tenter de susciter un nouvel élan. Cela dit, une chose est certaine, Rachel, qui a le titre officiel d'ambassadrice du Béarn des gaves, et Angela, seront toujours accueillies avec ferveur, compte tenu de leur notoriété, mais aussi en raison  de leur attachement à la cité de Navarrenx.

Légende de la photo ci dessus : Angéla a esquissé quelques pas de danse sur le green du golf de Sus, commune aux 2 châteaux, terre de ses ancêtres. En effet, au début des années 1900 la famille du baron  Grant de Longueuil (les arrières grands parents d'Angela, Rachel et Rébecca) logeait au château situé dans le village, aujourd'hui propriété d'une communauté. Sur les hauteurs de Sus (site actuel du golf), le château appartenait au comte Nitot dont la famille avait fondé la célèbre joaillerie Chaumet de la place Vendôme à Paris. Les Nitot et de Longueuil étaient très liés et furent les précurseurs de la pêche du saumon, sportive et réglementée, dans le gave d'Oloron. 

Ces kakis qui donnent la pêche !

QUOI DE NEUF ?

Le micro climat des bords du gave favorise la floraison de certaines variétés comme par exemple le kaki cet arbre fruitier qui est le plus répandu en Chine et au Japon. A l'entrée du bourg de la principauté de Laàs on a pu remarquer, en décembre, ces branches chargées de fruits orangés. Ces derniers ont été cueillis juste avant les premières gelées. L'été indien dont bénéficie  notre joli coin du Béarn a favorisé un parfait mûrissement.

"Le kaki est très nutritif , riche en vitamines et d'un goût agréable" nous disent les connaisseurs. Il ne faut pas l'éplucher. On le coupe en 2 et on le déguste à la petite cuillère, sa fine peau servant de coupe à dessert. On peut également enivrer le kaki en le plaçant dans une boîte hermétique contenant un verre d'eau de vie.

Nous vous conseillons aussi la confiture de kaki.  La recette ? Vous la demandez à Marcel et Marcelle Barbera,  sympathiques retraités qui ont posé leurs valises à Araujuzon.  Ils vous convaincront qu'une bonne confiture de kaki... "ça donne la pêche !"

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche