Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2020 4 02 /07 /juillet /2020 13:59
Jacques Gjini va quitter la présidence de l'AAPPMA en novembre prochain (photo d'archive)

Jacques Gjini va quitter la présidence de l'AAPPMA en novembre prochain (photo d'archive)

Une page historique !

Après 23 années de présidence, Jacques Gjini va quitter la tête de l'AAPPMA du gave d'Oloron en novembre prochain à l'occasion du renouvellement statutaire du conseil d'administration qui arrive au terme de son mandat de 5 ans.

Lors de sa dernière assemblée générale de l'AAPPMA, qui s'est tenue dimanche dernier à Carresse-Cassaber, Jacques Gjini se fit un évident plaisir de clôturer la réunion en annonçant  qu'après l'interdiction de la pêche professionnelle aux filets dérivants dans le port de Bayonne, on s'acheminait vers la fin de cette pratique sur la totalité de la zone maritime de l'Adour qui va du port de Bayonne au pont d'Urt.

Le président rappela qu'après le verdict des tribunaux qui donna raison aux pêcheurs à la ligne, "Pierre Bergès, dès l'été 2019, entra activement en relation avec Olivier Azarete, représentant les marins pêcheurs, pour étendre l'arrêt de la pêche aux filets dans tout l'estuaire avec la contrepartie d'une indemnité".  Autrement dit racheter les droits de pêche. Les tractations ont évolué dans une voie favorable et la confirmation verbale d'un accord est intervenue fin février 2020 lors d'une réunion (non officielle) organisée à la mairie de Sauveterre-de-Béarn. Etaient représentés les marins pêcheurs, l'AAPPMA, la Fédération départementale de pêche, le Conseil régional, le Conseil départemental et la Communauté de communes du Béarn des gaves. 

"Fin mai dernier les 17 marins professionnels ont signé chez leur avocat  l'engagement écrit, entérinant  les intentions affichées lors de la rencontre de Sauveterre" a confié Jacques Gjini qui donna lecture du message de Serge Larzabal, président du Comité interdépartemental des pêches maritimes et des élevages marins 64-40 (CIDPMEM) : "Je vous confirme qu'à ce jour, au vu des conditions d'indemnisation que nous avons calculées et dont la méthodologie et a été présentée et validée par l'Institution Adour, j'ai reçu l'engagement écrit des 17 pêcheurs concernés". Un pas décisif a été franchi !

C'est la fédération de pêche du 64 qui, à sa demande, va piloter le dossier prenant ainsi le relais de l'AAPPMA, pour boucler la procédure juridique et réunir le financement en sollicitant les collectivités, l'Etat, l'Europe, des entreprises du privé...

Jacques Gjini de conclure avec une visible satisfaction : "Ne vous y trompez pas, nous vivons un moment historique. Cela nous oblige à encore plus de responsabilité. Ce qui arrive  dépasse les petits intérêts particuliers. Nous allons redonner une dimension exceptionnelle à notre bassin de l'Adour, et tout particulièrement au gave d'Oloron et ses affluents. Le travail n'est pas fini, il nous faut simultanément agir sur la qualité de l'eau et la continuité écologique. Nous entrons dans une phase passionnante et chacun d'entre vous peut intervenir à son niveau, avec ses moyens, en évitant, bien sûr,  de dépenser son énergie dans des polémiques inutiles et fatigantes. Nous avons une rivière extraordinaire !" 

Pierre Bergès,  prit la parole pour remercier Jacques Gjini qui lui a fait une entière confiance durant les 5 années qu'a duré le difficile combat contre la pêche professionnelle. Au nom de l'association il ajouta :  "23 années de présidence c'est un exploit ! Il a pris la tête de  l'AAPPMA à une époque où personne n'était candidat. Il fut confronté à des combats parfois difficiles et compliqués. Il démontra qu'il était un un homme de courage, de conviction et d'honneur. A titre personnel j'ajouterai que c'est un homme de bien, un ami !" Gros applaudissements de la salle.

J.S.

A noter :

-Depuis cette année 2020 l'interdiction de la pêche aux filets dérivants est appliquée dans le port de Bayonne situé sur 7,2 km entre la barre et le pont Genet. Les pêcheurs estuariens ont désormais comme champ d'action la zone maritime qui s'étend sur les quelque 17 km allant du pont Grenet au pont d'Urt. Le dossier en cours vise à leur racheter les droits de pêche pour qu'il n'y ait plus aucun filet déployé dans tout l'estuaire de l'Adour. Ces filets qui sont tendus par les professionnels pour capturer les migrateurs que sont les saumons, les truites de mer,  les aloses, les lamproies. 

-Le montant du rachat des droits de pêche s'élèverait, selon certaines sources, aux environs de 4 millions d'Euros. Une somme qui, d'après les dernières informations, ne devrait pas poser trop de problèmes pour être réunie notamment avec l'intervention de fonds européens. La fédé du 64 a repris le dossier mais l'AAPPMA continuera de le suivre de près et interviendra si nécessaire.

 

-o-o-o-

Photo d'archive : Jacques Gjini présentant le dossier écologique, juridique et économique réalisé par la commission des migrateurs de l'AAPPMA du gave d'Oloron

Photo d'archive : Jacques Gjini présentant le dossier écologique, juridique et économique réalisé par la commission des migrateurs de l'AAPPMA du gave d'Oloron

Jacques Gjini, Patrick Laurent et Patrick Balesta (photo archive)

Jacques Gjini, Patrick Laurent et Patrick Balesta (photo archive)

Il y a 2 ans, lors de la fête du saumon à Navarrenx : de gauche à droite, Patrick Laurent, André Dartau, Jacques Gjini

Il y a 2 ans, lors de la fête du saumon à Navarrenx : de gauche à droite, Patrick Laurent, André Dartau, Jacques Gjini

Pierre Berges qui, depuis 5 ans, pilote le combat pour interdire les filets dérivants dans l'estuaire de l'Adour

Pierre Berges qui, depuis 5 ans, pilote le combat pour interdire les filets dérivants dans l'estuaire de l'Adour

AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour

Une AG 2020 apaisée

On se souvient que l'an dernier, à Auterrive, l'assemblée générale de l'AAPPMA du gave d'Oloron fut agitée. En particulier le rapport financier prévisionnel, par 50 voix contre 48, et le rapport d'activité de l'année écoulée, par 46 voix contre 45, avaient été recalés.

Cette AG 2020 qui s'est tenue à Carresse-Cassaber fut beaucoup plus calme. Les divers rapports ont tous été adoptés avec des votes confortables. Le rapport d'activité 2019 a été approuvé avec 59 voix pour, 1 voix contre,  5 abstentions ; le prévisionnel d'activité 2020 par 47 voix pour, 1 voix contre, 23 abstentions ; le rapport financier 2020 avec 64 voix pour, 1 voix contre, 6 abstentions ; le budget prévisionnel par 67 voix pour, 1 voix contre, 2 abstentions. 

Jacques Gjini à la tribune était entouré notamment du président de la fédération départementale André Dartau, et du vice président de l'AAPPMA Patrick Laurent qui dirigea l'ordre du jour et présenta les rapports d'activité et financier.

On remarquera que la situation de l'AAPPMA est saine. L'année 2019 s'achève avec un excédent de plus de 17 000 € qui vont se rajouter au fond associatif qui atteint les 143 000€. "L'excédent peut s'expliquer en partie par la prudence dont a fait preuve le CA pour tenir compte de la non approbation du budget lors de l'assemblée générale 2019.  Cela permettra au Conseil  qui sera élu en novembre prochain de disposer d'un bon budget pour mener les actions qu'il décidera" releva le président. 

Georges Maisonnave, du "Collectif des insatisfaits"  rebaptisé "Collectif D936"(du nom de la route départementale qui longe le gave), était longuement intervenu l'an dernier dans le débat. Cette fois il annonça que son groupe allait voter le budget compte tenu de la bonne évolution comptable après 2 années déficitaires. Il insista comme il le fit en 2019, "pour que l'assemblée générale soit un moment privilégié de dialogue, où se décide la réglementation, et que, notamment, le no kil  y soit examiné et mis aux voix en toute transparence".   

Autre prise de parole, celle d'Antoine Domenech, président de Salmo Tierra, qui regretta que l'AAPPMA dispose "de moyens financiers aussi ridicules" alors que cette rivière est "un des plus beaux bijoux porteur de développement économique". Il rassura qu'il ne mettait pas en cause les dirigeants, qu'il ne mettait pas non plus en doute la sincérité des comptes. "C'est le système qu'il faut changer" a-t-il lancé !

Le débat se poursuivra en novembre prochain à l'occasion de l'élection du nouveau Conseil d'administration pour un mandat de 5 ans avec un nouveau président puisque Jacques Gjini se retire.

L'AAPPMA du gave d'Oloron (Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique) est une petite entreprise de 4 salariés dont 3 à temps plein.

En 2019, le nombre de cartes de pêche délivrées par l'AAPPMA du gave d'Oloron est de 2085 et traduit une stabilité. Il y a eu 628 timbres migrateurs. Si on ajoute les timbres migrateurs pris au niveau départemental et à l'extérieur, on peut estimer qu'au moins 1000 pêcheurs de saumon fréquentent les rives de nos gaves.

Consignes de l'AAPPMA : "En cette période où nous voulons redonner à nos rivières une qualité unique et forte, les pêcheurs doivent faire preuve d'un haut respect envers les propriétaires riverains, envers toutes les personnes présentes sur le bord des gaves, et surtout envers la rivière qui est un don de la nature et que nous avons le devoir de choyer en permanence et de respecter au plus haut point".

 

 

 

AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
Bureau improvisé pour Georges Maisonnave qui avait amené ses dossiers

Bureau improvisé pour Georges Maisonnave qui avait amené ses dossiers

AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
L'intervention d'Antoine Domenech, président de Salmo/Tierra

L'intervention d'Antoine Domenech, président de Salmo/Tierra

Le vote contre provenait d'un pêcheur oloronais

Le vote contre provenait d'un pêcheur oloronais

Patrick et Georges ne tomberont pas d'accord...

Patrick et Georges ne tomberont pas d'accord...

AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour

-o-o-o-

 

Vers la fin de la pêche professionnelle dans tout l'estuaire de l'Adour

Vers la fin de la pêche professionnelle dans tout l'estuaire de l'Adour

-o-o-o-

 

RETROSPECTIVE : La manif du jeudi de l'Ascention 2019 au port de Bayonne...

AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour

Jacque Gjini : "La manifestation du jeudi 30 mai 2019, résultant de la mobilisation avec les associations qui ont rejoint l'AAPPMA du gave d'Oloron : Fédération 64, 65 et 40, AAPPMA Soule, AAPPMA Nive et autres AAPPMA, Salmo Tierra, Anper TOS, SEPANSO, guides pêches, le soutien et la présence de nombreux élus ceints de l'écharpe tricolore, etc. etc., a été un succès. On n'avait jamais vu ça ! Plus de 500 personnes demandant de laisser passer les poissons migrateurs, et tout ça dans le calme, la discipline : à la fin de la réunion les gendarmes m'ont félicité pour la bonne tenue de cette manifestation !"

Voir le reportage sur :  http://www.paysdesgaves.com/2019/05/saumon.html

AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour
AAPPMA GAVE d'OLORON : Vers la fin totale de la pêche professionnelle dans l'Adour

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche