Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2020 5 11 /12 /décembre /2020 17:01
Eric Gildard et le Dr Maurice Labat

Eric Gildard et le Dr Maurice Labat

Le tout dernier livre signé Eric Gildard est consacré à Francis Jammes. Il a pour titre : "Francis Jammes à Hossegor" . A Hossegor ? Voilà qui peut surprendre car le poète de la création n'y mit pratiquement jamais les pieds. 

Il n'y a de liens, ni littéraires ni physiques, entre Jammes et la belle cité de la côte landaise qu'il ne fréquenta point car il l'a trouvait "un peu trop bourgeoise". Sauf que, en septembre 1929,  il accepta l'invitation de l'association des Amis du lac d'Hossegor pour donner une conférence au Sporting Casino nouvellement construit. Un rendez-vous un peu manqué. Il avait été boudé par les personnalités locales et  on n'en trouve aucune trace dans les journaux de l'époque. Mais le hasard a fait que le Dr Maurice Labat, grand admirateur de Francis Jammes, possède dans ses archives  le texte intégral de cette conférence. Un document qu'il a confié à son ami de longue date Eric Gildard... qui en a fait un livre ! Cet ouvrage, en papier glacé, de format 18-26, contient la copie des 30 pages, écrites avec élégance, d'une plume épaisse et régulière, par Francis Jammes. Une belle calligraphie d'une autre époque et dont il est difficile de déchiffrer certains passages.

Eric Gildard, poète et écrivain, est aussi un bon communiquant. Il a saisi au vol la découverte de ce précieux document pour donner un coup de projecteur sur son cher Hossegor et pour rappeler que la fameuse conférence  eût lieu il y a 91 ans,  à l'initiative des Amis du lac d'Hossegor, association littéraire dont il assure aujourd'hui la présidence.

Cette causerie de Francis Jammes, qui conduit du sable du Sahara au sable de la cote landaise, a été, si on comprend bien, pour Eric Gildard, le prétexte à faire un livre dont l'intérêt réside, aussi et surtout,  dans les pages illustrées de nombreuses photos d'archives, qui relatent la vie et l'oeuvre du poète, en particulier ses 33 années vécues à Orthez et sa période basque, à Hasparren, où il mourut en 1938.  On y apprend que Francis Jammes, précurseur de l'écologie,  bénéficia à Orthez d'un environnement qui lui inspira ses plus belles oeuvres, mais qui lui permit aussi de retrouver le moral et la santé : "Orthez sauva le "jeune homme triste et malade". Pour se guérir d'une "sorte de nausée de l'existence" il chassait, pêchait, herborisait dans une contrée "limpide et sans tapage" (...). Aux joies de cette école buissonnière s'ajoutait l'agrément d'un petit cercle d'originaux."

Eric Gildard s'est retiré dans sa ville natale d'Hossegor. Mais tout comme Francis Jammes il est imprégné, à 50 ans d'intervalle,  de plusieurs  décennies de vie orthézienne. Cet Orthez champêtre et rural de l'époque de Jammes, allant de 1888 à 1921. Cet Orthez, des années 70 et 80, qui brillait et se développait, avec son influence de sous-capitale entre Pau et Bayonne, au centre du département. C'était l'épopée de l'Elan Béarnais de Pierre Seillant qui explosait la Moutète devenue le temple du basket faisant la "une" de la presse nationale ; c'était, dans une folle ambiance, les fêtes de Départ de Michel Bordères qui fut le premier à avoir l'idée de jouer la carte festive des médiévales et des métiers d'antan ; c'était aussi les plus grandes manifestations commerciales du Béarn (la "quinzaine", la foire-expo  et ses spectacles ...) d'Eric Gildard (1) qui présidait le Syndicat d'Initiative qu'il transforma en Office de Tourisme. Ces grandes heures d' Orthez  que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître mériteraient bien un livre. Qui l'écrira ?

Jean Sarsiat

(1) Eric Gildard créa également la radio libre Orthez 2001 et lança le festival de musique du "Béarn par les gaves" sur un territoire correspondant exactement au périmètre de la communauté Lacq/Orthez qui a vu le jour 30 ans plus tard... Il fut également élu adjoint au maire d'Orthez en charge de la culture, en 1989, lors du premier mandat de René Ricarrère.

"Francis Jammes à Hossegor", 77 pages, éditions Lac et Lande, 10€. Renseignement et promotion : Association littéraire des Amis du lac d'Hossegor, 23, avenue Edmond Rostand, 40150 Hossegor, tél. 05 58 43 42 40 ; eric.gildard@orange.fr

 Le livre est enrichi d'un texte (2 pages) de l'universitaire Jacques Le Gall, rédigé à la demande du ministère de la Culture et qui a été publié dans le "Livre des Commémorations nationales 2018"

Tous les jeudis, la Lettre des Amis du lac (40 à 50 pages) est adressée aux abonnés par mail.

 

 

 

Devant un portrait de Francis Jammes, à la maison Chrestia à Orthez, Eric Gildard en compagnie de l'abbé Jean Bégarie, alias Georges Saint-Clair (son nom de plume)

Devant un portrait de Francis Jammes, à la maison Chrestia à Orthez, Eric Gildard en compagnie de l'abbé Jean Bégarie, alias Georges Saint-Clair (son nom de plume)

EDITIONS : ERIC GILDARD RETROUVE UNE TRACE de FRANCIS JAMMES à HOSSEGOR... ET EN FAIT LE TITRE d'UN LIVRE !

-o-o-o-

 

La chanson de Georges Brassens sur un poème de Francis Jammes

EDITIONS : ERIC GILDARD RETROUVE UNE TRACE de FRANCIS JAMMES à HOSSEGOR... ET EN FAIT LE TITRE d'UN LIVRE !
EDITIONS : ERIC GILDARD RETROUVE UNE TRACE de FRANCIS JAMMES à HOSSEGOR... ET EN FAIT LE TITRE d'UN LIVRE !

-o-o-o-

EDITIONS : ERIC GILDARD RETROUVE UNE TRACE de FRANCIS JAMMES à HOSSEGOR... ET EN FAIT LE TITRE d'UN LIVRE !

Eric Gildard : "Présenter un ouvrage à un grand photographe journaliste comme Jean Sarsiat et le voir étonné c'est vraiment un très beau moment..."

-o-o-o-

Logo baskulture 0.png

Sur Baskulture (la Lettre du Pays Basque) l'hommage d'Alexandre de la Cerda, à Pierre Espil  qui était un fidèle membre  de l'association Francis Jammes animée par Nicholas Newman et Mireille Jammes-Newman et dont le siège est toujours à la maison Chrestia (ancienne demeure du poète) à Orthez : 

Cliquer ici :  Vingt ans sans Pierre Espil, le bouvreuil de la montagne basque (baskulture.com)

-o-o-o-

L'association Francis Jammes, à Orthez :   https://www.francis-jammes.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche