Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 18:05
Un général (l'Orthézien Pierre Saint-Macary), un élève officier de Saint-Cyr (l'Orthézien Clément  Dassance), un piquet d'honneur de la gendarmerie (compagnie d'Orthez),  trois officiers de gendarmerie (un commandant, un capitaine et un lieutenant), le vice-président du conseil général des P.A. (Bernard Molères maire d'Orthez),  le député d'Orthez (David Habib maire de Mourenx), l'Harmonie municipale (au complet),  une dizaine de porte-drapeaux... et le maître de cérémonies André Cuyeu (président d'Ensemble pour la Paix) il ne manquait qu'une casquette préfectorale !

C'est un "11 novembre" digne d'une sous-préfecture,  voire d'une préfecture, que la ville d'Orthez a vécu. 

La cérémonie s'est déroulée en quatre temps : l'inaugration de la place du 11 Novembre (devant la gare SNCF) ; la plantation de trois arbres de la liberté, place Jean-Moulin ; la cérémonie traditionnelle devant le monument aux morts ; la réception et vin d'honneur à la mairie.





Le général Pierre Saint-Macary remettant la médaille militaire à Pierre Broyart, de Sault-de-Navailles, sous-officier de carrière, ancien combattant d'Indochine.




Emmanuel Hanon,  premier adjoint au maire, a lu lle message du secrétaire d'Etat aux anciens combattants



Le dépôt d'une urne contenant de la terre de Verdun, par  une délégation du  collège Daniel Argote conduite par le principal Philippe Prévot


Après avoir chanté la Marseillaire, les élèves des écoles publiques et catholiques de la ville ont déposé des bouquets de fleurs

Temps de prière par les représentants des cultes de la ville. A droite, Roger Page qui a déclamé, avec le ton de circonstance, le poème, "Afin que nul n'oublie",  dont il est l'auteur

Le piquet d'honneur de la gendarmerie nationale



L'appel des morts pour la France


Le lâcher de pigeon par l'association Espace Colombophile


Bernard Molères et Jacques Cloup ont remis le diplôme du Souvenir Français à Pierre Claverie, de Castétarbe. Francis Dillaire, de la rue St Pierre, absent lors de cette réception, s'est  vu, lui aussi, décerner ce diplôme. Les deux hommes ont été mis à l'honneur pour leur travail d'entretien des monuments aux morts

Clément le saint cyrien

Le regard admiratif de Lucette Dassance, pour son fils Clément, 19 ans, qui, depuis septembre dernier,  a intégré  la prestigieuse école d'élèves officiers d'active de Saint Cyr (formation sur 3 ans).
Après le bac littéraire (mention bien) au lycée Fébus d'Orthez, Clément , au terme des deux années de prépa au lycée militaire de Saint Cyr l'Ecole, près de Versailles, a brillamment réussi le concours d'entrée à Saint-Cyr (classé deuxième, mais finalement premier suite au désistement de celui qui le précédait) *. Il se destine à une carrière dans une arme de combat, soit l'infanterie soit la cavalerie.
Le général Saint-Macary l'a chaleureusement  félicité et lui a glissé : "Il y a 40 ans exactement , j'endossais moi aussi cet habit de Saint Cyrien ! "

*D'après le JORF n°0169 du 22 juillet 2008 (NOR: DEFT0817380K) , ce jeune homme a, en effet, intégré Saint-Cyr en 2e sur la liste principale du concours lettres. Il porte le grand uniforme du 3e bataillon. Félicitations ! Un honneur qui rejaillit sur Orthez sa ville natale.

Clément Dassance, avait reçu officiellement l'habit de saint cyrien, avec le casoar, samedi dernier ... c'est à dire trois jours avant la cérémonie du 11 novembre ! Il a obtenu une permission spéciale pour assister à la cérémonie officielle de la ville d'Orthez. .
Le casoar est le plumet rouge et blanc ornant le shako (képi) des saint-cyriens depuis 1855.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Sarsiat - dans Orthez
commenter cet article

commentaires

Jean Sarsiat 09/03/2009 23:15

Félicitations Clément ! Les Orthéziens sont fiers de toi.

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • Ce  pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche