Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 22:03

Certaines des infos ci-dessous avaient paru, de façon plus exhaustive courant décembre avant l'incident technique qui a durant  onze jours paralysé notre site (voir l'info) et fait sauter une dizaine de reportages. Nous avons choisi d'en sauver quelques uns sous forme d'échos.


Mémoireenliberté.com de Michel Claverie

Le Dr Michel Claverie a repris le flambeau de son père, l'Orthézien Albert Claverie, en se consacrant à un travail d'écriture motivé par la transmission de la mémoire.
 "En ignorant délibérément notre passé nous nous condamnons à le revivre. Pour ne jamais perdre de vue cet enjeu historique, écologique et humain" écrit-il dans la présentation du nouveau blog qu'il vient de lancer dans la droite ligne de son engagement de "passage de mémoire".
Michel Claverie, ancien médecin militaire, reconverti dans la médecine de prévention dans le cadre du ministère du travail et de l'emploi, est actuellement en poste en Charente-Maritime.
Rappelons qu'il est l'auteur du livre « Terre ! n’efface pas leur visage » (éditions Atlantica) dans lequel il reprend les émouvantes mémoires de son père Albert Claverie, enrichies de nombreux témoignages, de documents de l’époque, et de notes personnelles. Albert Claverie (décédé en 2001), ancien résistant rescapé des camps de la mort, avait, depuis les années 70 jusqu'à sa mort, témoigné et dialogué avec  les jeunes, notamment dans les lycées et collèges de la région d’Orthez, à l'invitation des chefs d'établissements et des  professeurs d'histoire. Des moments très forts qui ont marqué des générations d'élèves lesquels, aujourd'hui, devenus adultes, en parlent avec beaucoup d'émotion. C'est dire que le message est passé.

Le blog de Michel Claverie, à faire connaître autour de vous :
www.memoireenliberte.com
-
-
Le vendredi vin

Ca se passera le vendredi vin(gt) février, à 20h45.
Pour bien débuter l'année,  dans la joie et la bonne humeur, le chai à barriques du domaine Bordenave, au quartier Ucha, à Monein,  accueillera une soirée agrémentée de polyphonie et pimentée d'un one man show  de Gilles Llerena.

Donc au programme, en première partie, l'harmonie des voix de Monesi ; en deuxième partie, Cyrano de Meknès qui se transformera en une dizaine de personnages,  hauts en couleur, ambassadeurs de cette culture et de cet accent pied-noir... accomodés à la sauce béarnaise, relevés de quelques petites doses de piment d'Espelette, et émoustillés par  de bonnes rasades de Jurançon de derrière les fagots. Soit 2 heures de fou rire !

Prix des places : 14€ plein tarif ; 10€ pour lycéens et étudiants ; gratuit pour les moins de 10 ans et pour les demandeurs d'emploi. Attention, le nombre de places est limité à 150.
Réservations : au domaine Bordenave (tél. 05 59 21 34 83) et à l'Office de Tourisme Coeur de Béarn à Monein.

Un spectacle  (di)vin, chai Gisèle Bordenave !
-
-

Pharmacie : après Benhabilès voici Hondareyte
Qui ne connaît pas la pharmacie Benhabilès de Navarrenx ? C'est une de ces pharmacies rurales qui a su tisser, au fil des années,  des liens de confiance et d'amité  avec  les habitants du chef lieu et des villages tout autour.

Arrivé en 1964, Abdallah Benhabilès  s'était rapidement et parfaitement intégré. Sa fille Jacqueline, épouse Von Der Mûhll prit le relais en 1981 et s'inscrivit dans la tradition familliale, s'investissant activement dans la vie associative locale. Elle vient de faire valoir ses droits à la retraite et quitte Navarrenx pour sa maison de Léognan près de Bordeaux.

La succession est, depuis le 1° janvier, assurée par Geneviève Hondareyte, épouse Hagolle, une jeune pharmacienne native d'Ogenne-Camport (fille de Janine et Pierre Hondareyte).

La pharmacie du 30, rue Saint-Germain, à Navarrenx, s'appelle désormais "Pharmacie Hagolle". Prix de la transaction du fonds de commerce : 430.000 € (source annonces légales).
-
-
Ah! ces rideaux toujours baissés..

Le transfert des halles, du complexe Francis Planté à la Moutète, n'a toujours rien apporté en terme de "revitalisation du centre ville" et  ces trois emplacements (notre photo) dont les rideaux sont éternellement baissés donnent un air de tristesse.
 Quel est l'avenir des halles nouvelles ?
L'office de commerce d'Orthez  qui n'est  ni à court d'imagination ni en panne d' idées de grands projets, n'aurait-elle pas un point de vue,  et peut-être même des propositions toutes simples, pour tenter d'animer (réanimer?) ce nouveau pôle commercial ouvert depuis maintenant presque 3 ans !
-
-
Sauveterre : les Blondes ont la côte immobilière

Faut-il le rappeler, la vallée du gave d'Oloron, de Navarrenx à Sauveterre, est le berceau de la race Blonde d'Aquitaine, cette race à viande qui, nulle part au monde,  n'a son pareil. La principauté de Sauveterre est même devenue  la capitale de la Blonde d'Aquitaine depuis qu'elle organise chaque année, le samedi suivant le 15 août, la fête de la Blonde (cliquer ICI et ICI) .

La Blonde d'Aquitaine est  une marque synonyme de qualité et de prospérité. Il n'en a pas fallu davantage pour que deux Sauveterriens, Pascal  et Thierry, prennent le taureau par  les cornes et baptisent  de l'appelation "Les Blondes d'Aquitaine"  la société civile immobilière qu'ils viennent de constituer et dont ils sont les gérants associés. Le siège est situé chemin de Peyrou... à Sauveterre-de-Béarn bien évidemment !
-
-
Les jambons sous le nez...

 Les numéros de dossards des 712 concurrents de l'Hivernale ont été tirés au sort, à l'issue de la réception de remise des prix, pour l'attribution d'une quinzaine de lots de valeur dont un voyage en Tunisie, deux séjours, deux jambons etc...

Mais pour recevoir le lot il fallait être présent. On comprend donc pourquoi les gradins de la salle Pierre Seillant étaient si bien remplis lors de la cérémonie d'après course. Mais tout le monde n'était pas là. Notamment Gérard Lembezat et Gisèle Gary qui auraient pu repartir avec chacun son jambon. Il fallut donc procéder à un retirage au sort pour désigner deux autres personnes.

Les deux absents vont le regretter. Il s'agissait de deux excellents jambons, de fabrication maison, l'un sortant de chez Bernard Bourdette et l'autre de chez Pascal Manoux. Autrement dit des jambons d'Orthez ! 

Pour l'anecdote, notons que les jambons de Bayonne proviennent  en majeure partie du pays des Gaves, notamment du secteur d'Orthez réputé depuis toujours  pour ses élevages de qualité , pour le savoir faire de ses salaisonniers et pour les vertus du sel de Salies. Mais ils avaient pris le nom de Bayonne parce qu'ils étaient acheminés jusqu'au port de Bayonne pour être embarqués...
-
-
Chauds, les marrons chauds !

Des châtaignes du pays, grillées comme devant la cheminée.

Il vient de Dax, tous les mardis matin jour du marché hebdomadaire d'Orthez.

Face à l'entrée du grand marché de la Moutète, il apporte un peu de chaleur et  de réconfort par ces journées de grand froid.  Rien qu' à l'odeur on sait qu'il est là.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche