Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 16:44

Qualifié par ses pairs de "plus grand botaniste de terrain de France", l'Orthézien Jean Vivant a eu les honneurs d'une réception officielle au Muséum de Bagnères de Bigorre.

Ce fut  l'occasion pour le maire de la station thermale, Rolland Castells, et pour Jacques Bruche, président du Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi Pyrénées, d'accueillir Mme Jacqueline Vivant représentant son mari,   et de dire combien il était important et valorisant pour  le Conservatoire de Bagnères de posséder désormais
"cet immense trésor, que représente l'herbier de Jean Vivant".

En effet, l'Orthézien a  légué par donation au syndicat mixte du Conservatoire botanique pyrénéen,  en partenariat avec le syndicat mixte du conservatoire botanique sud-atlantique, son herbier représentant un volume de 10 m3 et qui fut transporté le 9 mars dernier, d'Orthez à Bagnères-de-Bigorre,  par camion frigorifique.   Le choix de faire ce don à une structure publique est un gage de pérennité et l'assurance que ce travail de toute une vie sera à la disposition de la communauté scientifique.

Gérard Largier, directeur du Conservatoire , insista sur la richesse de la collection Jean Vivant, accompagnée de courriers échangés avec 479 correspondants dans le monde entier : "
Ce travail est une référence pour les botanistes contemporains pour mieux comprendre l'évolution des espèces végétales".

Au fil des discours, prononcés par les élus,  par des chercheurs et professeurs d'université, par la direction du Conservatoire, les propos furent on ne peut plus élogieux :
"Botaniste et naturaliste, Jean Vivant  est un homme exceptionnel, qui s'est donné à fond pour sa passion sans aucune aide financière" . 
"L'herbier Jean Vivant est le fruit de l'intelligence dans le domaine de l'excellence ; c'est un outil d'utilité publique pour la connaissance et la recherche de demain".

Patrice Blanchet, directeur de la chasse, de la faune et de la flore au ministère de l'écologie, avait fait spécialement  le déplacement depuis Paris. Passionné de botanique, il a apprécié la valeur inestimable de cet herbier "qui n'est pas seulement une collection, qui n'est pas le fossile du futur,  mais qui est un travail de terrain qui, avec un logiciel, pourra être exploité et  permettra de comprendre comment évolue l'environnement. C'est un indicateur, un marqueur, porteur d'avenir pour la recherche scientifique". 

Jean Sarsiat

-

Le site internet de Jean Vivant : www.jean-vivant.net  :  "La contribution de Jean VIVANT à la connaissance des plantes et des milieux naturels est considérable.  Or, chacun sait qu'un savoir qui n'est pas suffisamment diffusé est un savoir perdu. C'est pourquoi ce site met à la disposition des spécialistes et des amoureux de la nature, les listes de ses publications en botanique, mycologie et lichenologie".






De gauche à droite, Rolland Castells, maire et conseiller général de Bagnères-de-Bigorre, Jacqueline Vivant épouse de Jean Vivant,  Jacques Brune, président du Conservatoire botanique et conseiller général de Campan, Patrice Blanché, directeur de la faune et de la flore au ministère de l'écologie, Gérard Largier, directeur du Conservatoire




Très applaudie, Jacqueline Vivant n'a pu retenir ses larmes après avoir lu son discours retraçant, avec humour et quelques anecdotes  la passion de toute une vie de Jean Vivant.  Elle conclut en s'adressant à son époux pour lui dire l'admiration et l'amour qu'elle lui porte.
Jean Vivant, trop fatigué, n'avait pas fait le déplacement à Bagnères-de-Bigorre. Il était resté dans son jardin d'Orthez  où il continue inlassablement à s'occuper des ses plantes et de leur environnement. C'est là que, tous les jours, il se ressource  





L'Echo Béarnais d'Orthez et  divers  articles de la presse départementale, régionale et nationale,  consacrés à Jean Vivant, étaient présentés à l'entrée de l'exposition.  Exposition dont les Orthéziens avaient eu la primeur lors du salon du livre 2008 de la cité de Fébus. On y découvre notamment  une sélection des travaux de Jean Vivant, également des objets personnels, des correspondances
















"Cette passion de la botanique je crois que je la garderai toujours" écrivait, en 1944, Jean Vivant à ses parents







Un goûter végétal servi sur la grande table en marbre du Muséum a prolongé la cérémonie de réception officielle de l'herbier Jean Vivant

-

CONSERVATOIRE BOTANIQUE ET MUSEUM DE BAGNERES-DE-BIGORRE DANS UN SITE MAGIQUE


Dans le verdoyant vallon de Salut, à Bagnères -de-Bigorre, les anciens thermes, réhabilités en 1999,  ont retrouvé une nouvelle vie en accueillant le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées et le muséum/musée du marbre des Pyrénées. Le muséum propose également des expositions temporaires organisées par les botanistes du Conservatoire comme ce fut le cas pour la présentations de l'herbier de Jean Vivant

Renseignements :   
 www.cbnpmp.fr 
www.museesbagneres.fr



C'est à l'étage du Conservatoire, sous les charpentes, que l'herbier de Jean Vivant a rejoint les herbiers de Georges Bosc et Pierre Le Brun, ses contemporains, et celui de Louis Raymond de Carbonnières.
Ci dessous, les étagères où sont entreposés les milliers d'échantillons de la très riche collection de l'Orthézien Jean Vivant













-

Bientôt une rue Jean Vivant à Orthez
.- Nous apprenons, de source municipale, que la ville d'Orthez  avait l'intention d'honorer Jean Vivant en donnant son nom à une rue ayant un lien avec un site naturel.  Très certainement du côté de Sainte Agathe, entre l'avenue de Navarre et le fronton.

Le 9 mars dernier, à Orthez, Jean Vivant confiant ses souvenirs à Raphaëlle Garreta, ethnologue au conservatoire botanique national des Pyrénées


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Sarsiat - dans Orthez
commenter cet article

commentaires

Jacqueline-Jane Vivant 18/06/2009 18:34

Monsieur Sarciat merci au nom de toute la famille Vivant d'avoir été présent ce jour là; merci de nous faire partager votre superbe diaporama sur le "botaniste naturaliste" Jean Vivant et sur le Conservatoire Botanique de Bagnères de Bigorre.
C'est avec beaucoup d'émotions que je viens de revivre cette journée. Veuillez .recevoir tous mes remerciements. Jacqueline Vivant

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • Ce  pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche