Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 21:54

Marcelo Ordoñez et Dani Grangé, de retour en Béarn pour quelques jours de vacances


Durant ses nombreuses années passées en Béarn, le chorégraphe équatorien Marcelo Ordoñez (Ballets Ordoñez), ambassadeur de la culture sud-américaine en France et en Europe,  avait fait d'Orthez  son port d'attache.

Il y a deux ans, il a quitté la cité de Fébus et l'Atelier de danse des Capucins, pour retourner dans son pays natal,  avec son amie  Dani Grangé. Ils se sont installés dans la ville de Cotogchoa, dans la montagne,  à 30 minutes de Quito la capitale de l'Equateur.

Là-bas il poursuivent leur activité professionnelle. Marcelo travaille sur  un grand projet de centre culturel  lié à  la danse, au théâtre, à la musique et au cinéma. Dani a ouvert un cabinet de podologue.
Parallèlement à la pratique de leur métier d'origine, ils se sont lancés dans une grande aventure : l'élevage et la transformation de canards gras...

Nous les avons rencontrés dimanche dernier à Navarrenx. Revenus quelques jours en Béarn pour respirer l'air des Pyrénées, ils visitaient l'exposition Remp'Arts dédiée à l'artisanat d'art.

"En Equateur,  ils ne connaissaient pas le foie gras. Il y a bien des canards, mais ils ne les mangent pas. Ce sont des canards de compagnie ou de décoration"  raconte Dani Grangé.

Marcelo, fin gourmet, qui a appris du côté Orthez à apprécier le foie gras, a donc eu l'idée originale d'importer dans son pays ce savoir-faire ancestral qui fait partie des traditions gasconnes. Et il a fait  sienne la marque "Au Gascon" pour indiquer l'origine de sa petite entreprise.
En un an, il a fait  1000 canards. Avec un succès immédiat. Restaurateurs et particuliers se les sont arrachés. Mais pour Marcelo et Dani, pas question d'aller au delà des 1000 têtes :
"Nous voulons maîtriser la qualité,  nous avons choisi de rester  au stade artisanal !".  

Où ont-ils appris à travailler le canard ?  
"Dans la région d'Orthez, bien sûr !  Avant de quitter la France nous  avons rencontré des personnes qui nous initié à l'élevage, au gavage, et qui nous ont confié les  recettes pour cuisiner et mettre en boîte le foie gras et les  divers morceaux".

Le maestro Marcelo Ordoñez,  toujours aussi inventif et entreprenant,  n'est pas peu fier d'avoir réussi son pari.
De retour au pays il s'est attaqué à un autre challenge : devenir un homme politique. Il a été candidat aux élections municipales au sein d'une équipe proche du président Rafael Correa. Mais il a  été battu ... de 8 voix ! La prochaine fois ce sera la bonne. Quoi de mieux que quelques délicieuses  tranches de foie gras pour nouer des relations fructueuses ?

Jean Sarsiat

Pour joindre Marcelo Ordoñez : balletsord@hotmail.com 

Marcelo et Dani, visiteurs très intéressés par le  marché de l'art et de la création à Navarrenx

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Sarsiat - dans Orthez
commenter cet article

commentaires

MONNERAYE 17/07/2011 01:05



D'orthez à Quito et toutes les villes de tous les continents de ce monde , merci internet ... une rencontre , un prénom, on se souvient .  Bon corégraphe , bon professeur pour nos enfants (
atelier des capucins ) .


 


 



dahbi-grangé 11/11/2009 11:01


petit rectificatif :

en ce qui concerne la cuisine des canards tout d'abord c'est notre maman, lulu, qui nous a enseigné, et ce depuis toute petite la cuisine des canards. tradition familiale, les conserves de foies
gras se font en famille depuis trés longtemps chez les grangé (grangé dit laplace pour etre précise). ensuite, bien sur ils ont pris des renseignements pour la cuisine, le gavage et l'élevage à
grande échelle. mais, à ma connaissance, c'est à Buros et non pas à Orthez que cela c'est fait, et plus particulièrement chez un producteur-éleveur burossien.
rendons à césar .....


dahbi 11/11/2009 10:39



c'est ma tatie et mon tonton ,qui son sur les photos, il son trés beau in haaaaaaaaa.



souscrire mutuelle 08/10/2009 11:45


je vous souhaite de reussir
vous avez bien pensé par rapport a votre entreprise
petite production mais c'est la qualité qui compte


Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • Ce  pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche