Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 16:51

 -      

 

Légion H Photo Jean Sarsiat 343 

    Légion H Photo Jean Sarsiat 239

-

 Ci-dessous le discours du colonel Henri Cestari qui a remis les insignes de la légion d'honneur à Roger Jerva, domicilié 5, rue des Violettes, à Orthez 

 


  • Légion d'honneur
  • Monsieur le Maire
  • Messieurs les officiers

Mesdames, messieurs les élus

Messieurs les Présidents  des Associations patriotiques.

Distingués invités, 

Chers amis,

C’est aujourd’hui un privilège et un honneur mais aussi un très grand plaisir pour moi que de remettre en ce jour à l'Adjudant Chef Roger JERVA, les insignes de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur.

La Légion d’Honneur est la plus haute distinction honorifique française depuis sa création par Napoléon Bonaparte en 1802 alors qu’il n’était encore que Premier Consul de la Première République. Et depuis plus de deux siècles, elle vient récompenser les mérites éminents aussi bien civils que militaires rendus à la nation. L’attribution à Monsieur  Roger JERVA de cette prestigieuse décoration qui n’est accordée qu’au terme d’un processus hautement sélectif a été arrêtée par le Président de la République , il a décidé de conférer à l'Adjudant Chef Roger JERVA cette distinction exceptionnelle.

La remise des insignes de la Légion d’Honneur répond à un protocole précis qui passe notamment par un rappel de la carrière du récipiendaire. J’avoue que dans le cas de Monsieur Roger JERVA la tâche n’est pas facile, tant son brillant parcours a été riche, prolifique même, et en permanence empreint de dévouement au service de la nation.

Résumer votre trajectoire d’exception relève,mon Adjudant Chef, d’un exercice difficile auquel je vais néanmoins tenter de m’atteler.

Né le 28 février 1920 à VERGT département de la Dordogne dans une famille qui tenait la Boulangerie de ce village périgourdin, Roger JERVA est le cadet d'une famille de 2 enfants.

 

Engagé volontaire le 1er septembre 1938, après un an de préparation militaire à la Gendarmerie de Vergt.

IL est affecté au 95 eme Régiment d'Infanteriede Bourges. Bon soldat , il est repéré pour ses qualités. Il fait le peloton d’élèves gradés, et est nommé caporal chef le 16 avril 1939.

Le 3 septembre 1939 la France déclare la guerre à l'Allemagne.

Il prend part au combats qui se sont déroulés dans la Sarre du 12 au 25 septembre 1939, et aux combats de Samer prés de Boulogne sur mer du 21 au 27 mai 1940, il s 'échappe de la nasse avec un camarade caporal chef comme lui et parvient après de multiples péripéties à rejoindre le port d'EYQUIEM pour tenter de passer en Angleterre.

Cette tentative échoue.

Ils repartent tous deux à pieds à travers les troupes allemandes qui foncent vers le Sud.

Arrivés à Orléans ils sont pris en charge par les cheminots qui les cachent dans un train de matériels en partance pour Montluçon, ils arrivent en zone libre.

Roger prend un train pour Périgueux et rejoint sa famille. Puis le dépôt des isolés de Lalinde en Dordogne le 9 juillet 1940.

il est affecté dans l'armée d'Armistice au 18 eme Régiment d'Infanterie de Pau. Instructeur d'un peloton d’élèves gradés, il est logé à la caserne Bernadotte juste en face de la compagnie du capitaine POMMIES.

A la dissolution de l'Armée d'Armistice le 27 novembre 1942, il entre au Corps Franc Pommies, chargé du recrutement des réfractaires au STO.

Il prend le maquis le 6 avril 1944.Il participe aux combats de la vallée d'Aspe – Oloron – Bedous- col du Somport.

Sergent Chef /Chef du 3eme Groupe /section du Lt CHARPIAT du Corps Franc Pommies, il participe à la batailles des Vosges (où il est blessé au cours de la prise du Col du Drumont, le 22 novembre 1944).

Il prend part aux batailles d' Alsace et d'Allemagne , puis à la prise de Stuttgart avec la 3eme Division d'Infanterie Algerienne des Généraux De MONSABERT puis GUILLAUME. Le Corps Franc Pommies  étant devenu  le 49 eme Régiment d'Infanterie le 1er février 1945

Il participe aux défilés de la victoire à Stuttgart le 1er mai 1945, Paris le 18 juin 1945 et Berlin le 11 novembre 1945.

Il est nommé Adjudant le 1er octobre 1945

En occupation en Allemagne jusqu'au 17 avril 1947, date à laquelle il est affecté au Prytanée militaire de la Flèche.

Il passe son brevet de chef de section à St Maixent avec la mention « Bien » et son brevet d’éducateur à l’institut Binet de Paris, il est nommé surveillant général du Prytanée par le Colonel REDON commandant l’école.

Il est nommé Adjudant Chef le 25 décembre 1950

En Indochine du 3 octobre 1952 au 24 octobre 1954.

Adjoint au Lieutenant HABIBI commandant de compagnie au 3eme Régiment de Tirailleurs Marocains , il participe aux opérations amphibies le long des cotes du centre Vietnam et du nord Vietnam.

Participe à la bataille victorieuse de NA – SAN en pays Thaï, sur le Point d'Appui 22 bis qui commande la piste atterrissage.

Affecté à l’école des enfants de troupe du cap St Jacques près de Saigon le 20 mai 1953, faisant fonction de proviseur.

Il quitte le service actif le 1er février 1955 avec le grade d' Adjudant Chef .

De février 1955 au 30 juin 1980, il travaille aux laboratoires pharmaceutiques SARGET de Mérignac comme cadre – visiteur médical – Directeur régional et directeur de la visite médicale.

Pendant cette période il crée entres autres :

Le 1er montage sonorisé sur l’hygiène hospitalière. Ce film sera diffusé dans la majorité des écoles d’infirmières de France. Il s'intitule «  Les mains à l’hôpital ».

Puis en collaboration avec le Professeur Jacques DANGOUMAU doyen de l'université de Bordeaux 2 création de l'enseignement post universitaire des médecins en Aquitaine , puis dans toute la France.

Il contribuera également à mettre sur le marché certains produits courant aujourd'hui comme «  la bétadine ».

Enfin je citerai la liste des décorations de l'Adjudant Chef Roger JERVA :

Médaille Militaire 21 décembre 1954

Croix de guerre 1939 1945 – 16 décembre 1944

Croix de guerre TOE 31 décembre 1953

Croix de combattant volontaire de la résistance 28 juin 1956

Croix de combattant volontaire guerre 39/45 28 juillet 1982

Croix du combattant 10 février 1951

Médaille de la France libérée 19 février 1952

Médaille coloniale extrême orient 15 mai 1953

Médaille commémorative barrettes : France -Libération – Allemagne

Médaille des blessés au combattant

Médaille des combattants de moins de 20 ans.

Médaille d'honneur du mérite vietnamien.

Médaille du travail .

Mais les carrières militaire et civile ne sont pas tout.

Vous avez fondé une famille en épousant Mademoiselle Simone MAC-KINNEY de Salies de Bearn en 1942 et de cette union sont nés  2 enfants  et aujourd'hui, vous avez le bonheur d'avoir deux petits enfants et Quatre arrière petites filles.

Vous pouvez être fiers de votre Époux, de votre Père, Grand-père et Arrière Grand-père.

Vous l’avez compris, tout ce que je viens de rappeler fait de Monsieur Roger JERVA une personnalité d’exception ; une personnalité hors du commun qui doit être un exemple pour chacun d’entre nous.

C’est pour toutes ces raisons, Monsieur Roger JERVA, que le Président de la république a décidé de vous décerner cette haute distinction, ô combien méritée.

Adjudant Chef Roger JERVA,  au nom du Président de la République, et en vertu des pouvoir qui nous sont conférés, nous vous faisons Chevalier de la Légion d’Honneur.

Colonel Honoraire de Gendarmerie

Henri CESTARI

Président du Comité d'Orthez

de la SMLH (1)

 

(1) Société des Membres de la Légion d'Honneur 

-

 Photo Jean Sarsiat 183  Légion H Photo Jean Sarsiat 194

Légion H Photo Jean Sarsiat 204

 Légion H Photo Jean Sarsiat 214

Légion H Photo Jean Sarsiat 222

 Légion H Photo Jean Sarsiat 227

 

 -

ww Photo Jean Sarsiat 242  Légion H Photo Jean Sarsiat 230

 ww Photo Jean Sarsiat 232

-

Légion H Photo Jean Sarsiat 234

 Légion H Photo Jean Sarsiat 239

Légion H Photo Jean Sarsiat 244

 Légion H Photo Jean Sarsiat 257

 Légion H Photo Jean Sarsiat 270

Legion-H-Photo-Jean-Sarsiat-271.jpg

Légion H Photo Jean Sarsiat 279

  w Photo Jean Sarsiat 286

 www Photo Jean Sarsiat 284

 

-

-   Légion H Photo Jean Sarsiat 283

Légion H Photo Jean Sarsiat 316

    Légion H Photo Jean Sarsiat 329

    -     Légion H Photo Jean Sarsiat 177

Roger Jerva entouré de ses 4 arrières petites filles : Anne, Alice, Manon et Aurore (de gauche  à droite)

  Légion H Photo Jean Sarsiat 181

  -

w Photo Jean Sarsiat 294

 w Photo Jean Sarsiat 298

z Photo Jean Sarsiat 299

    Légion Honn-copie-1

 ww Photo Jean Sarsiat 292

ww Photo Jean Sarsiat 311

 ww Photo Jean Sarsiat 308

www Photo Jean Sarsiat 304

 www Photo Jean Sarsiat 303

  Légion Honneur Légion H

-

 Légion H Photo Jean Sarsiat 168

 -

Légion H Photo Jean Sarsiat 353

  Légion H Photo Jean Sarsiat 361

Légion H Photo Jean Sarsiat 170

 

 Légion H Photo Jean Sarsiat 344

 Légion H Photo Jean Sarsiat 342

-

xxPhoto Jean Sarsiat 371

 

ww Photo Jean Sarsiat 319  

 

Reportage photo de Jean Sarsiat

-

  http://www.sudouest.fr/

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche