Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 17:18

    138

118Le capitaine Bernard Leugé, commandant le centre de secours d'Orthez a retracé la belle carrière de son adjoint et ami Ramuntcho Duart. Voici l'intégralité de son discours :

Lao She a écrit dans "Quatre générations sous un même toit" cette phrase magnifique qui me semble tout à fait appropriée à la situation qui nous réunit aujourd'hui. Elle dit ceci : « Le courage de la goutte d'eau, c'est qu'elle ose tomber dans le désert. »

Au-delà de la portée philosophique de cette pensée, il me semble qu'elle peut se rapporter au Lieutenant Duart. Car dans son métier, Ramuntcho était bien proche de cette goutte d'eau si courageuse... Nous savons tous, quel courage et quelle polyvalence il faut pour exercer le métier de sapeur-pompier, peut-être même encore plus aujourd'hui, étant donné la diversité des interventions. Affronter tous les dangers pour sauver des vies : voilà le quotidien d'un sapeur-pompier. Je crois que nous pouvons remercier Ramuntcho d'avoir fait preuve de tant d'abnégation durant toutes ces années pendant lesquelles il a donné du temps de sa vie pour aider les autres.

Respectable, respectueux et respecté Un caractère reconnu, bien trempé Ramuntcho a toujours fait l’unanimité dans ses fonctions. Cette activité professionnelle réserve chaque jour son lot de surprises. Les journées se succèdent mais ne se ressemblent pas. Eteindre un incendie, secourir une personne, accompagner un accouchement à domicile, intervenir sur les lieux d'un accident, d'une inondation..., d’un déraillement d’un train de propane, ou du sauvetage d’un cheval.. Nous savons qu'il faut avoir le cœur bien accroché l’esprit disponible pour supporter tant d'émotions et parfois tant de tristesse ou de désolation. Les qualités que doit posséder un sapeur-pompier sont nombreuses et peu de personnes en ont les capacités. Bien souvent, pour être capables d'affronter les contraintes de ce métier, il faut qu'il soit devenu une véritable passion. Je sais que c'était le cas de Ramuntcho qui a, durant toute sa carrière, fait preuve d'une implication constante.

Son parcours professionnel en dit long : Né le 07/12/56 à Orthez Après un BEP Mico mécanique au LEP Molière d’orthez il s’engage à la BSPP à 17 ANS pour 5 ans le 05/08/74

1ere classe, 1974

Caporal BSPP, mai 1975

Il obtient son CERTIFICAT Technique en avril /76 et son Brevet militaire Professionnel élémentaire le 01 er mail 76.

Après la BSPP il travaille successivement de mai à juillet 79 en qualité de Sapeur Pompier à la société industrielle de l’aérospatiale de Mérignac D’aout 79 à avril 80 Sapeur pompier chef d’équipe Ste SOFRESID IGH à Montreuil (93) En juillet 80 il est agent de sécurité à la Société Vidéo gardiennage à Pau

C’est le 01er mai 81 qu’il est recruté SPP 01 ère classe au CSP Orthez.

Nommé Caporal SPP en mars 82, Caporal chef en mars 86, Sergent le 01er février 89, Sergent chef 01er février 92, Adjudant le 01/04/93, Adjudant chef 01/04/96, Major le 01/03/2002, Lieutenant 01/07/2009.

Au niveau des décorations, il reçoit plusieurs médailles : Médaille d’honneur des sapeurs pompiers échelon argent le 07/12/96 ; échelon vermeil le 14/07/2001, enfin échelon d’or promotion du 14 juillet 2011.

Titulaire de nombreuses spécialités : feux de foret, RCH, Plongeur, nautonier, sauvetage déblaiement, Moniteurs de secourisme, certificats transmissions de prévention, échelier, conducteur d’engin d’incendie, il devient naturellement , membre du comité pédagogique départemental, organisateur de formation du groupement Orthez, chef du service formation du CIS, responsable pédagogique, référent et formateur redouté mais toujours apprécié pour sa rigueur, on ne comptera plus les heures passées en formation ni même les souvenirs de te savoir corriger tes copies d’une FIA en 2003 sur un parking de l’école de danse à Dax en attendant ta fille.

Peu sont ceux qui ne sont passé entre ses compétences dans le département. Au delà des ses fonctions de formateurs pluridisciplinaires formateur approches psychosociologique des chefs d’agrès, Ramuntcho à également œuvré pour l’habillement, chef de garde, puis officier de permanence aujourd’hui chef de groupe et adjoint au chef de centre après avoir était chef de pôle. Et je ne vous parle pas de la partie opérationnelle et des nombreuses colonnes ou il s’est toujours porté volontaire pour affronter tempête ou feux de Feux forêt.

Mais aussi son parcours associatif, au delà de sa passion pour le jodo ou du Judo et de son maître Jigoro Kano, Ramuntcho le ceinture noire au sang gitan, président d’Orthez Arts Martiaux, a aussi participé à de nombreuses compétitions de basket sapeurs pompiers. Certains parmi vous ont pu remarquer que Ramuntcho le gaucher ne sait pas qu’être un être directif mais qu’il a aussi la patte gauche agile et le caractère très festif. Je me souviens nostalgiquement des épopées lors des championnats de France BASKET sapeurs pompiers de Bordeaux 97, Nice 98, Saint Etienne 99, Villeneuve-sur-lot en 2000. Mais aussi l’un des coorganisateurs du championnat de France en 2002 à Orthez. Creil en 2003 et les Landes en 2004 ou l’équipe Orthézienne devenu départementale fini sur la 3ème marche du podium national.

Je rappelle aussi que Ramuntcho est l’un des 3 pères du challenge du petit sauveteur qui fêtera cet été son 15 éme anniversaire. A ce jour près de 5000 enfants ont suivi ces sessions de gestes civiques et citoyens. Sans oublier les nombreuses formations BNSSA que nous avons mis en place au titre de l’union départementale.

Aujourd'hui, Ramuntcho referme les portes de notre caserne pour la dernière fois. Il les rouvrira certainement un jour pour venir nous saluer, mais ce sera désormais sans l'uniforme. Ramuntcho prend sa retraite ou plutôt termine son activité.

Passionné de Natation, ski et de navigation fluviale, je ne doute pas qu’il saura utiliser ses nouvelles plages horaires pour assouvir ses passions pastorales, ou d’apiculture. Je sais que nous allons tous le regretter (surtout moi) et je ne m’étendrai pas sur l’amitié qui nous lie depuis mon adolescence faite de respect et de confiance mutuelle complémentaire.

Mais je sais aussi que nous sommes tous unanimes pour affirmer qu’après 38 ans de service, cette retraite est amplement méritée. Je sais aussi de source sûre que sa femme et ses filles l'attendent pour partager de nombreux moments avec lui.

Alors, cher Ramuntcho, au nom de tous ceux qui t’entourent aujourd'hui, au nom de tous ceux qui t’aiment et t’apprécie, je te souhaite une merveilleuse retraite tout en te remerciant profondément pour toutes les années de bons et loyaux services que tu as rendu à la collectivité et au service public..

 

115

 118120121123192117125131135136137140143149154156Pompiers 188187159160162164165x166168172176181x182191197199203207209Pompiers 215217228x230241232236235x260x261x245247248250252255264x279269

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Sarsiat - dans Orthez
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • Ce  pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche