Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2021 7 27 /06 /juin /2021 16:49
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%

Canton d'Orthez et Terres des Gaves et du Sel

Jacques Pédehontaà et  Isabelle Antier avec 4 261 voix (51,72%) sont élus face à Emmanuel Hanon et Marie-Ange Minvielle qui ont obtenu 3 978 voix (48,28%)

DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
Emmanuel Hanon, maire d'Orthez, proclamant les résultats

Emmanuel Hanon, maire d'Orthez, proclamant les résultats

DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
Les résultats d'Orthez Ste Suzanne

Les résultats d'Orthez Ste Suzanne

DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
DEPARTEMENTALES : ISABELLE ANTIER et JACQUES PEDEHONTAA ELUS AVEC 51,72%
Partager cet article
Repost0
20 juin 2021 7 20 /06 /juin /2021 20:58

INSCRITS : 20 760

VOTANTS : 40,33%

Nuls : 2,34 %

Blancs : 2,88 %

Isabelle ANTIER-Jacques PEDEHONTAA : 3 196 voix (40,34%)

Emmanuel HANON-Marie-Ange MINVIELLE :  2 775 voix (35,02%)

Frédéric GOEYTES BEDAT-Saphia SAZERAT (PC) : 516 voix (6,51%)

Eric DELTEIL-Catherine SPITZER (POID64) : 404 voix (5,10%)

Benjamin LAGAHE-Audrey LANET (RN): 1 032 voix (13,03%)

Les bureaux de vote d'Orthez Sainte Suzanne

Les bureaux de vote d'Orthez Sainte Suzanne

DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL
DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL
DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL
DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL
DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL
DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL
DEPARTEMENTALES : LES RESULTATS d' ORTHEZ et TERRES des GAVES et du SEL

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 16:32
René Ricarrère montrant la photo du général de Gaulle, en 1947, au jardin public d'Orthez, accompagné de Raymond Pène (ancien résistant), et de seulement  trois élus municipaux qui sont un peu en retrait  : Henri Cazenave (maire), Léon Peyré et Marcel Trébucq. Cette photo appartenant à Jean-Pierre Cazenave (fils de l'ancien maire) illustre la couverture du livre

René Ricarrère montrant la photo du général de Gaulle, en 1947, au jardin public d'Orthez, accompagné de Raymond Pène (ancien résistant), et de seulement trois élus municipaux qui sont un peu en retrait : Henri Cazenave (maire), Léon Peyré et Marcel Trébucq. Cette photo appartenant à Jean-Pierre Cazenave (fils de l'ancien maire) illustre la couverture du livre

Un siècle de petite et grande histoire 

Dans son nouveau livre "Mémoires d'Orthez et d'Oc, 1920-2020", au fil des chapitres, entre faits historiques, anecdotes, confidences... et révélations, René Ricarrère raconte, par touches successives,  un siècle de vie politique, économique et sociale de sa chère ville d'Orthez dont il fut le maire durant 12 ans.

"René Ricarrère fait oeuvre d'historien qui nous surprend, nous montre que les sans-grade, les petits, ont leur part de gloire. Le grand mérite de cet ouvrage est dans cette promesse humaniste" relate dans la préface notre ami Sèrgi Javaloyès, romancier, nouvelliste et poète, grand défenseur de la langue occitane.

Ci-dessous les articles parus dans les quotidiens Sud-Ouest et  la République des Pyrénées/L'Eclair,  relatent la conférence de presse de présentation tenue le 10 mai dernier. René Ricarrère a choisi le 10 mai car c'était le 40e anniversaire de l'accession de François Mitterrand à l'Elysée, mais aussi parce que c'est un 10 mai (1988) que son ami Michel Rocard fut nommé Premier ministre, poste qu'il occupa durant 3 ans. René Ricarrère qui a adhéré  dès l'âge de 18 ans au P.S.U., "vivier de la nouvelle gauche", sut habilement tirer profit de sa proximité avec Michel Rocard, notamment lorsqu'il fut élu maire d'Orthez en 1989, pour étoffer ses réseaux et mener à bien ses réalisations (mises en évidence dans le livre).

Dans son ouvrage, l'ancien maire d'Orthez parle de ses racines rurales dans son village de Saint Boès, de son attachement à la culture béarnaise et occitane, mais relate également ses liens étroits avec la Provence le pays de son épouse Monique. C'est d'ailleurs lors de ses nombreux séjours dans le Sud-Est qu'il fit son "apprentissage politique grandeur nature" : "La Provence ou nous sommes allés en famille à Noël, à Pâques et un mois durant l'été, m'a aussi appris l'importance du lien avec la société. C'était l'époque où la gauche dominait toute la région. J'étais admiratif car ici, en Béarn, nous rentrions de toutes les soirées électorales avec des valises pleines de défaites. J'observais avec intérêt et envie ce travail quotidien du politique, l'organisation méthodique par quartiers et par villages, l'engagement. La politique était là, non dans un moment seulement électoral, mais à disposition." C'est donc tout naturellement  le modèle provençal qu'il décida d'appliquer à Orthez : "J'ai proposé, au moment des "Assises du socialisme", en 1973, d'être présent en continu, de façon tranquille et conviviale, dans la vraie vie. Ce "modèle" nous permettra de disposer d'une section puissante, organisée, politisée, capable de jouer son rôle "d'intellectuel collectif" dans la vie de la cité. Quand on a des capteurs et des relais dans tous les quartiers, dans tous les villages, on connait la vraie vie..." La réussite fut au bout du long chemin. Parmi la nouvelle génération, ceux qui ont une âme de leader et veulent s'engager, peuvent prendre de la graine.

Autre temps fort du livre, les 69 pages consacrées à la Résistance ("la résistance individuelle, isolée, secrète") avec des témoignages poignants, des documents inédits confiés par des familles sur la période de 1942 à 1945. 

Les visites controversées de de Gaulle et de Mitterrand

On découvre aussi les coulisses de deux événements peu connus, mais qui firent du bruit : la visite contestée du général de Gaulle en 1947 (le conseil municipal divisé refusa, par 13 voix contre 5, de lui réserver un accueil officiel en mairie) ; la venue surprise, en 1985, de François Mitterrand, président de la République, pour remettre la Légion d'Honneur pour des faits de Résistance, à André Hitte (militant de droite) mais en  boudant la section locale du Parti Socialiste.

De nombreux portraits, bien troussés, d'Orthéziens acteurs de la vie locale, des anecdotes croustillantes, des traits d'humour bien sentis, quelques flèches décochées en direction de certains "amis" du parti de la rose, des notes d'espoir en l'avenir, la bataille du rail avec 12 photos (LGV-Orthez-Oui), l'école à Orthez etc., émaillent également les pages de ce livre dont le bénéfice ira au Centre Hospitalier d'Orthez dont René Ricarrère, lorsqu'il était maire, entreprit la modernisation et l'agrandissement. 

Jean Sarsiat                                

-o-o-o-

Le livre est en vente à Orthez, à l'Espace Culturel Leclerc, place Saint-Pierre ; au tabac-presse de M. et Mme Letaille, rue Saint-Pierre ; au kiosque de Christine Rougé, place d'Armes.

Une première séance de rencontre avec l'auteur et de dédicaces  aura lieu au kiosque de la place d'Armes, le 23 mai, à 9 heures.  D'autres suivront, notamment à la terrasse de La Casa au foirail, et à l'Espace culturel Leclerc, les dates seront annoncées dans la presse.

 

RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)

-o-o-o-

 

Dans le journal SUD-OUEST du 11 mai (article signé Benjamin Roullier) :

RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)

-o-o-o-

 

Dans les journaux LA REPUBLIQUE et l'ECLAIR du 11 mai (article signé Arnaud Rossignon) :

RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)

-o-o-o-

 

La conférence de presse en images

RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
RENE RICARRERE : 250 PAGES DE MEMOIRES D'ORTHEZ (1920-2020)
Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 20:35
Sara présente le béret rose framboise

Sara présente le béret rose framboise

Pour les 95 ans de Sa Majesté Elisabeth II, la "Principauté de Laàs" a choisi des cadeaux parmi ce qui se fait de mieux  et de plus beau dans l'artisanat traditionnel du Béarn. 

Deux entreprises d'Orthez ont été retenues : la Manufacture du béret et les Tissages Moutet.

Sara Goupy a confectionné, entièrement à la main, un véritable et élégant  béret béarnais de couleur rouge framboise. Une couleur spécialement choisie après avoir minutieusement observé les tenues vestimentaires de la reine pour tenter de deviner ses préférences.

S'ajoutent un sac à main, signé Moutet, dont les couleurs sont en harmonie avec le béret, et  4 torchons véritables oeuvres d'art (représentant notamment des scènes champêtres du Béarn), créés et entièrement fabriqués par l'entreprise centenaire dirigée par Benjamin Moutet.

Ces cadeaux ont été mis en boîte mercredi par Jacques Pédehontaà, maire de Laàs, et Sarah Goupy, pour être expédiés en chronopost à destination du palais de Buckingham. Avec en accompagnement une lettre : "Après le deuil et la tristesse du décès de votre mari, le prince Philip Mountbatten, duc d'Edimbourg nous venons cette fois célébrer un heureux évènement : votre quatre vingt cinquième anniversaire. Aussi pour le fêter nous joignons deux présents issus des meilleurs maîtres artisans de notre territoire en espérant qu'ils vous raviront (...)"

Un nouveau coup de com du maire de Laàs pour mettre en avant le savoir-faire traditionnel des entreprises du centre du Béarn.

 

La préparation du colis par Jacques Pédehontaà et Sara Goupy, dans l'atelier de la Manufacture du béret, rue de l'Horloge, à Orthez

La préparation du colis par Jacques Pédehontaà et Sara Goupy, dans l'atelier de la Manufacture du béret, rue de l'Horloge, à Orthez

LAAS : UN CADEAU ROYAL POUR LES 95 ANS DE LA REINE d'ANGLETERRE
LAAS : UN CADEAU ROYAL POUR LES 95 ANS DE LA REINE d'ANGLETERRE
Partager cet article
Repost0
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 12:06

Octobre, le mois de la photo avec des expos aux quatre coins de la cité, et deux journées de rencontres (le salon de la photo) à la Moutète

ORTHEZ : LE SALON DE LA PHOTO 2021 AURA LIEU LES DIMANCHE 10 et  LUNDI 11 OCTOBRE

Le salon de la photo a traditionnellement lieu en mars. Mais cette année, en raison des contraintes sanitaires provoquées par la pandémie Covid, il avait été, dans un premier temps, repoussé aux 11 et 12 avril. Finalement, l'association organisatrice, Educ'Image, que préside Olivier Robinet, a pris la décision de reporter cet important événement aux dimanche 10 et lundi 11 octobre.

Ces deux journées de rencontres photographiques qui seront accueillies dans la salle de la Moutète, s'inscriront dans le cadre du mois de la photo (L'Emoi de la photo) qui durant tout octobre verra se multiplier les expos photos dans la  cité.

Pour que ce mois de la photo soit le plus riche possible en qualité et en variété, les organisateurs lancent un appel aux photographes afin qu'il saisissent l'opportunité de cette vitrine pour montrer leurs oeuvres. Pour plus de renseignements, contact par mail : robinetolivier@mac.com

ORTHEZ : LE SALON DE LA PHOTO 2021 AURA LIEU LES DIMANCHE 10 et  LUNDI 11 OCTOBRE
Partager cet article
Repost0
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 16:13
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

Adieu Jean !

Orthez et le Béarn te disent Merci !

Ancien entraineur de l'Elan Béarnais d'Orthez et de l'équipe de France de basket, Jean Luent est décédé à l'âge de 85 ans. Il avait quitté Orthez il y a une quinzaine d'années, pour se retirer, avec son épouse Josette, dans son village de Valentine (près de Saint Gaudens). 

Entraineur charismatique, pédagogue, fin tacticien, visionnaire, il forma avec le président Pierre Seillant un duo magique qui a  bâti la légendaire équipe de l'Elan Béarnais d'Orthez qui fit vibrer la Moutète et trembler la tour Moncade et le Pont-Vieux. Une époque héroïque qui a porté vers les sommets, dans le concert des grands clubs européen, cet Elan qui était Béarnais, qui avait une âme, des racines, et qui était encouragé par un fidèle et extraordinaire public.  

Merci Jean Luent.

J.S.

https://www.sudouest.fr/2021/02/01/basket-deces-de-jeant-luent-ancien-entraineur-de-l-elan-bearnais-et-de-l-equipe-de-france-8354615-760.php

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

Saison 1972-1973 : Avec l'objectif (qui a été atteint) d'accéder au plus haut niveau (Nationale 1), Jean Luent a construit son équipe autour de ses deux pivots, deux monuments : Mathieu Bisséni et Roger Duquesnoy, écrivant l'une des premières et plus belles pages du livre d'or de l'Elan Béarnais d'Orthez

-o-o-o-

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

HISTORIQUE : En novembre 2004, autour de Jean Luent, les "anciennes gloires" qui ont bâti la légende,  sont de retour sur le parquet pour le match des adieux à la Moutète,  juste avant les grands travaux et la disparition du terrain de basket :

De gauche à droite, debout : Paul Henderson, Mathieu Bisséni, Roger Duquesnoy, Jean-Luc Deganis, Jean Luent, René Page ; accroupis : Christian Ortega, Robert Bialé, Alain Larrouquis, Frédéric Hufnagel, Gérard Dumas, Florent Dechaumet

VOIR : http://www.paysdesgaves.com/2021/01/moutete.html

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

-o-o-o-

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

Septembre 1980 : Jean Luent appelé pour diriger l'équipe de France

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

En août 2012, le jour des obsèques de Roger Duquesnoy,  Mathieu Bisseni, en compagnie de Françoise, la fille de Jean Luent, qui est professeur d'Education Physique au collège de Villenave d'Ornon (Gironde). Françoise et son mari Thierry représentaient Jean et Josette Luent

http://www.paysdesgaves.com/article-elan-bearnais-les-obseques-de-roger-duquesnoy-109194162.html

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

 

-o-o-o-

Voici quelques jours, Mathieu Bisséni avait mis dans sa page facebook cet émouvant message adressé à son ancien entraîneur Jean Luent qui était hospitalisé : 

"Ces quelques mots pour Jean LUENT, premier "Entraîneur" de l'Elan Béarnais d'Orthez que certains ont tendance à oublier :
"Bien Cher Jean,
Cela fait quelques années que tu es en soins. Par Françoise ta Fille Chérie qui te rend souvent visite, je prends de tes nouvelles.
Tu fais partie des belles rencontres de ma vie, car tu m'as appris certaines choses qui m'ont permis d'avancer humblement. Tu as fait de "Nous" des Hommes. Tu Es et resteras dans mon coeur.
Je t'embrasse affectueusement et amicalement."

-o-o-o-

1971-1972 : Premières pages du feuilleton de la grande épopée de l'Elan d'Orthez !

 

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

La découverte du grand Roger et ses 2,14 m

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

"Le meilleur joueur africain"

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

-o-o-o-

1972 l'arrivée de Steve Schmitt (2,08 m), le premier Américain

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

-o-o-o-

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT

-o-o-o-

1973, Abbu Barkr, le deuxième Américain que Seillant et Luent ont ramené de Harlem

ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
ELAN BEARNAIS : LE DECES DE  JEAN LUENT
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 23:24

-Janvier 1991 : Adieu le vétuste Marché couvert, bonjour le flamboyant Palais des sports

-Novembre 2004 : Les anciennes gloires offrent le dernier match à la Moutète avant la disparition du mythique terrain de basket

Bisséni, Larrouquis, Duquesnoy

Bisséni, Larrouquis, Duquesnoy

Le 5 janvier 1991 L'Elan Béarnais d'Orthez faisait ses adieux à la Moutète. Le club de Pierre Seillant, sur la lancée de deux titres de champion de France et la victoire en coupe d'Europe Korac, pour sauver son avenir, avait  fait le choix de quitter le vieux marché couvert qui n'était plus aux normes. 

Bordeaux et Toulouse, flairant le bon coup, firent les yeux doux. Finalement c'est le maire de Pau, André Labarrère,  qui se montra le plus convaincant, et construisit un palais des sports de 8 000 places, pour offrir à sa ville l'équipe au rayonnement européen dont il avait toujours rêvé.

Ce fut un coup dur pour Orthez que les exploits de l'Elan avaient rendu célèbre. Economiquement la cité de Fébus y laissa des plumes. Le commerce local, notamment les bars et restaurants, en ressentirent singulièrement les effets dans leurs tiroirs caisses. Il faut se rappeler que durant 20 ans tous les restaurants tournèrent  à plein avec un service avant les matches et un après. Lors des derbies, et pour les matches de coupe d'Europe qui avaient lieu en semaine, un troisième service était chaque fois organisé dans la soirée. Les comptoirs des cafés débordaient de monde.

Après le départ de l'Elan, la Moutète n'eut d'autre choix que de se recentrer sur son destin local et régional de salle polyvalente. En 2004, la municipalité entreprit un chantier de plus de 3 millions d'euros pour réhabiliter le bâtiment qui en avait grand besoin, et l'orienter vers une vocation spécifiquement commerciale, culturelle et festive. Terrain de basket (pratiqué par l'USO) et mur d'escalade étaient déménagés dans la nouvelle salle des sports qui venait d'être hâtivement construite à cet effet,  près du stade municipal.

Quelques jours avant l'ouverture du chantier et le démontage du terrain de basket, les anciennes gloires qui ont bâti la légende de l'Elan, poussées par les fidèles supporters, décidèrent d'organiser le dernier match sur ce parquet où l'Elan Béarnais avait fait mordre la poussières aux plus grandes équipes européennes. 

L'emblématique entraîneur Jean Luent  retrouva le chemin de la Moutète. Autour de lui, René Page, Larrouquis, Bisseni, Hufnagel, Ortega, Duquesnoy etc (voir photos ci-dessous) répondirent présents. Ils affrontèrent l'équipe voisine et amie d'Amou conduite par Patrick Lannelongue. Comme aux folles soirées des années 70 et 80, la banda avait pris place dans les gradins au milieu du public. Ce fut un match des retrouvailles dans une très amicale ambiance. Une soirée émouvante empreinte de souvenirs et de nostalgie, mais aussi l'heureuse occasion pour les supporters de saluer et remercier ces champions qui les ont tant fait rêver et qui ont tellement fait palpiter leur coeur. Avec le regret unanime de voir la salle de la Moutète où bat le coeur de la ville, désormais privée de matches de basket. 

J.S.

 

 

-o-o-o-

Le parquet découpé et vendu aux supporters

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

Les fans de l'Elan ont pu récupérer un morceau du célèbre parquet de la Moutète que la municipalité, avec le concours de l'Elan Béarnais, avait décidé de découper en petits morceaux.

Chaque part, estampillée du cachet de la ville, numérotée et accompagnée d'un certificat d'authentification, fut mise en vente à Orthez et au palais des sports de Pau, au profit du téléthon 2004. Un précieux souvenir d'une époque révolue avant de tourner définitivement la page et de verser quelques larmes.

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

Séquence émotion

Novembre 2004 : Les pionniers de retour pour le dernier match à la Moutète

Nous avons retrouvé les photos : 

Paul Henderson

Paul Henderson

Dechaumet, Ortega, Dumas, Bialé

Dechaumet, Ortega, Dumas, Bialé

Deganis, Duquesnoy

Deganis, Duquesnoy

Jean Luent, ému, salue le public

Jean Luent, ému, salue le public

Bisséni, le prince de la Moutète, toujours galant

Bisséni, le prince de la Moutète, toujours galant

Ortega, Dumas, Bialé

Ortega, Dumas, Bialé

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
Le grand Roger du haut de ses 2,14 mètres

Le grand Roger du haut de ses 2,14 mètres

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
L'Orthézien Alain Larrouquis

L'Orthézien Alain Larrouquis

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

Les "anciennes gloires" qui ont bâti la légende,  de retour sur le parquet pour le match des adieux à la Moutète :

De gauche à droite, debout : Paul Henderson, Mathieu Bisséni, Roger Duquesnoy, Jean-Luc Deganis, Jean Luent, René Page ; accroupis : Christian Ortega, Robert Bialé, Alain Larrouquis, Frédéric Hufnagel, Gérard  Dumas, Florent Dechaumet

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
Patrick Lannelongue et son équipe accueillis sous les applaudissements

Patrick Lannelongue et son équipe accueillis sous les applaudissements

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
Duquesnoy et Bisséni, complices comme au bon vieux temps

Duquesnoy et Bisséni, complices comme au bon vieux temps

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

Chez les frères Page il y a aussi des artistes : Henri et Georges.

Ici, durant la mi-temps, Henri Page dans une danse endiablée, Betty et Betsabé, qui était un des numéros préférés de Guy Lux...

 

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
Larrouquis père et fils

Larrouquis père et fils

Freddy Hufnagel, Thierry Issartel, maire d'Orthez, et Sabine Lauga, adjointe au maire

Freddy Hufnagel, Thierry Issartel, maire d'Orthez, et Sabine Lauga, adjointe au maire

Jean Luent entouré des frères Page,  Georges, René et Henri

Jean Luent entouré des frères Page, Georges, René et Henri

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

-o-o-o-

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

-o-o-o- 

Les belles pages de l'Elan Béarnais

Que reste-t-il ? Des souvenirs. Des livres. Des coupures de journaux. Des magazines.

On peut revivre la glorieuse épopée de l'Elan Béarnais à travers la lecture de livres dont nous donnons, ci-dessous, les photos des couvertures. 

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
Merci à Georges Rabanal qui nous a communiqué la photo. C'est le seul livre qui manque à notre collection.

Merci à Georges Rabanal qui nous a communiqué la photo. C'est le seul livre qui manque à notre collection.

ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?
ORTHEZ/LA MOUTETE : Que reste-t-il de la fabuleuse épopée de l'Elan Béarnais  ?

-o-o-o-

Patrimoine : "L'Elan mythique, l'Elan magique"

Photo qui figurait dans la boutique de l'Elan à la Moutète

Photo qui figurait dans la boutique de l'Elan à la Moutète

Il n'y a plus de trace visible de l'épopée de l'Elan Béarnais à Orthez.

Pourtant après le départ sous le ciel palois, une boutique aux couleurs "vert et blanc" avait pignon sur rue à l'entrée de la salle de la Moutète. Une belle vitrine juste à côté de l'entrée principale. La permanence était assurée par une salariée du club  pour la vente des billets d'entrée au palais des sports palois. On y trouvait aussi, à la vente,  des maillots, écharpes, tee-shirts et autres souvenirs aux couleurs de l'Elan Béarnais Pau-Orthez. 

Deux grands panneaux, "l'Elan mythique" et "l'Elan magique" étaient accrochés au mur. L'un affichait les photos de toutes les équipes qui ont évolué à la Moutète ; sur l'autre on découvrait les figures emblématiques qui ont fait la gloire de l'Elan.

En juin 2010, un simple fax expédié par l'Elan Béarnais Pau-Orthez annonçait la fermeture de la boutique et le licenciement de l'employée. "C'est une erreur, une maladresse de Claude Bergeaud" s'insurgea Mathieu Bisséni, le prince de la Moutète, qui fut bien le seul à réagir officiellement.

Toujours est-t-il que plus rien de visible ne rappelle le passé glorieux de la Moutète. 

Il y exactement 10 ans, nous suggérions dans le journal "Sud-Ouest" de retrouver les deux panneaux sûrement rangés dans un coin, pour les placarder à nouveau sur un mur de la bâtisse. Voilà qui aurait de l'allure et raviverait le souvenir. Les années ont passé, toujours rien ! C'est regrettable.

Tout récemment, à l'occasion des 30 ans du départ à Pau, Mathieu Bisséni revenait à la charge sur sa page Face Book pour demander qu'une démarche soit engagée pour classer le célèbre monument orthézien dans la liste des Monuments Historiques.

J.S.

-o-o-o-

Ils ont réagi sur les réseaux sociaux et par messagerie

Louis Lucchini, ancien adjoint au maire de Pau :"Ce fut la survie du club grâce à un élu qui s'appelait Henri Lambert qui a su convaincre André Labarrère d'une opportunité gagnant-gagnant .J'espère que Pierre Seillant garde souvenir de cette rencontre dans un avion qui partait pour Paris...... parfois l'histoire ..."

Mathieu Bisséni, ancien capitaine de l'Elan Béarnais, ancien international :"Bonjour Cher Ami Jean SarsiatNous avions vécu tous ces instants grâce à toi et le ( notre) Journal Sud-Ouest qui relataient tous nos faits gestes, exploits et défaites. Et nous avions pris nos « retraites « presqu’en même temps que toi. Merci pour tout. Je sais que tu t’occupes à fond du développement du Tourisme du côté dans notre Béarn pyrénéen. Promis je passerais te rendre visite. Bonne et heureuse année à toi et toute ta famille! Prenez bien soin de vous avec les temps qui courent. Amicalement et sportivement !"

Marcel Garnier Dit Vaza, artiste peintre :"Quelle belle époque... de supers bons souvenirs..."

Anthony Moreau : "Magnifique ! Orthez c'était vivant !"

"Aurélien PP" : "Ces valeureux pionniers qui ont fait l'Elan, que vous montrez sur ces émouvantes photos souvenirs qui me fendent le coeur, n'ont jamais mis les pieds au Palais des Sports de Pau. Et ils n'y sont jamais invités m'a-t-on dit. Qui pourrait m'expliquer cette pathétique cassure ?"

Lou Rollat-Leroy : "Mathieu Bisséni a joué à Lourdes"

Pat Bernière, photographe à "Sud-Ouest" : "Déjà 30 ans... souvenir, souvenir, mes débuts accompagnés par mon maître Christian Rigaber"

Sabine Lauga, ancienne adjoint au maire d'Orthez : "J'ai vu le dernier match à la Moutète et mon fils est né le 28 janvier. Ces photos quels souvenirs ! Et quel Téléthon extraordinaire !""

Vincent Simonet : "On regardait nos héros sans passer par un téléphone portable et on pouvait leur serrer la main... Pas mal d'amis sur ces photos n'ont pas les cheveux gris !"

David Maysonnave : "Oh la la, que de souvenirs !"

Véronique Bergemayou : "Le jeune homme au blouson à carreaux, ne serait-il pas l'actuel coach de l'Elan Laurent Vila ?"

Coco Gil : ancien champion de pelote basque : "On reconnaît sur ces photos Monique Tarride, ancienne prof de sport, excellente joueuse de tennis. Elle me faisait jouer au tennis une fois par semaine à Orthez, je prenais des raclées, car moi je jouais à la pelote, rien à voir, mais j'adorais jouer avec elle".   "(...) Oui très bons souvenirs de la Moutète, à l'époque deux matches par  semaine,  coupe d'Europe  et championnat, la ville était vivante ce n'est plus le cas. Vraiment dommage. Merci à l'Elan."

Jean Perisses : "Pour nous les palois, quel plaisir plaisir d'aller à la Moutète. C'était une soirée de dépaysement à la campage. Sans chichi. On mangeait chez Moulia, on allait au match ou on se défoulait sans retenue, en criant, en applaudissant, en hurlant, en tapant des pied sur les gradins, en engueulant les arbitres ... puis on remontait chez Moulia pour boire un ou deux verres au milieu des joueurs et des supporters, c'était à nouveau tout un spectacle. Bisseni venait faire la bise à ma femme. Kaba faisait des accolades, Larrouquis puis Hufnagel nous gratifiaient d'un sourire rayonnant dès qu'ils avaient un peu bu. Henderson silencieux et rêveur était amoureux d'une jolie Orthézienne. Duquesnoy nous impressionnait. On était simplement heureux. L'Elan d'Orthez c'était notre famille...

J.Ph. Alberti : "La ville d'Orthez, toujours prompte à  dévoiler des plaques commémoratives, aurait elle oublié l'Elan Béarnais de chez nous  et ses titres de champions de France et de vainqueur de coupe d'Europe ? " 

Philippe Cier : "Bien des souvenirs !"

Guy Moutier : "Peut être les meilleurs moments de ma vie, la Moutète et le basket avec ses vedettes ; la famille Tarride étaient mes voisins, Robert et Berthe ambulanciers ; mes parents ont tenu le bar restaurant à côté, puis ensuite mon beau-frère et ma soeur, bar Questel !! C'était super, l'esprit de clocher ! J'ai toujours un morceau de plancher de cette salle mythique de la MOUTETE."

Pierre Saubot, capitaine d'industrie : "Un fabuleux souvenir et un grand espoir d'avenir"

Marie Moumas : "Si tu en as d'autres Jean, un plaisir à revoir. Tu devrais envoyer l'article à Bernard Sault"

Patou Sarra : "Alain Larrouquis, 12 ans de vie commune au boulot. Que de bons moments !"

Jeannet Cressend : "Ces années 70 et 80, que du bonheur ! Orthez était plein de vie et d'espoir. Le basket nous remplissait de joie, c'était notre ciment, notre culture, nos rêves fous, notre orgueil. La Moutète puis la troisième mi-temps au restaurant Saint-Loup, chez Jacques St Pé,  pour refaire le match, se réchauffer le coeur, s'échauffer les esprits, soulever les montagnes. Sur le chemin de Saint Loup, arrêt au comptoir de chez Moulia au milieu des joueurs qui étaient devant et derrière le bar !"

Cricri et Jeannot : "Merci Monsieur Seillant pour tout le bonheur que vous nous avez donné !"

Jocelyne Gouge Grabowski : "Que de bons souvenirs. C'était un véritable bonheur quand la Moutète se transformait en un véritable spectacle, remplie de joie, de bonheur et de convivialité. ALLEZ L'ELAN ! Merci"

Jean-Pierre Lamagnère : "J'y étais ! Quel plaisir, quels souvenirs, en tant que supporter de l'Etoile Amolloise, et de l'Elan Béarnais."

Alice Gimenez : "Que de souvenirs... nous faisions partie des PEONS... avant match, après match et pendant le match... il y avait une communion... c'était une grande famille... après le passage au palais des sports ce n'était plus pareil... nous étions quelques supporters invités avec les "officiels" pour l'anniversaire de  Mr Seillant, nous lui avions offert (collecte  de  tous les groupes de  supporters) un sublime stylo qui a servi à signer Valéry Demory en 1991... une époque révolue, l'argent  a remplacé   l'esprit d'équipe et la défense du maillot !!!!!"

Pierrette Lapèze : "Que de souvenirs !!! C'est bien loin."

Raymond Page : "Merci Jean au nom de tous les frères Page pour cette évocation d'un passé déjà lointain, mais que nous avons vécu ensemble avec passion."

Milou Dolie : "Je me rappelle de cette époque , je me rappelle de Monsieur Mathieu Bisséni sortant de sa voiture, une Alpha Romeo blanche, et quand ma mère lui préparait un sandwich 3 steaks hachés, salade tomate, dans un grand pain, ils étaient tous souvent dans le café de mes parents à Salies-de-Béarn, les Tourelles ;  les sorties au Chalet, à la Colombière, et tant d'autres. Waouh le remps passe vite !"

Patrick Dulong : "C'était une très belle équipe".

Rodolphe Augier De Lajallet : "Eh oui, on reconnaît tous les lascars".

Michel Bustara : "Belles photos c la jeunesse".

Christan Billa : "Très belle époque !"

Thomas Lahon : "J'y étais en 91. Ma grand mère m'y avait amené, après avoir passé de longues soirées  à écouter l'Elan à la radio. Un des meilleurs souvenirs de mon enfance !"

Sophie Bacarisse : "Ils ont tellement marqué mon parcours... merci".

Serge Plechot : "J'y étais aussi. Quelle belle époque de sport de haut niveau et une ville vivante. Nous n'aurions jamais du céder ce patrimoine à Pau !!!"

Dominique Toss : "Je suis entièrement d'accord avec Serge, cette équipe faisait partie intégrante de notre patrimoine orthézien."

Jocelyne Gouge Grabowski : "Quel bonheur cette équipe !"

Jacques Mousques : "Quel régal de les avoir encouragés !!!"

-o-o-o-

"Orthez, Pau, les Etats-Unis ... et après ? Le ciel ?"

Mathieu Bisséni :

"Ces derniers jours, j'ai appris que l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez intéresse un Groupe de Fonds d'Investissements Américain.
En ce qui me concerne, je ne peux que m'en féliciter. C'est l'Histoire de l'Elan Béarnais Orthez qui continue.... Lorsqu'un enfant naît, c'est pour qu'il grandisse bien et mieux que de le voir dépérir puis ...mourir. L'essentiel est qu'on ne vide pas totalement l'Elan de son "essence".
Réunir autour de table les Hommes et l'Argent dans un compromis sportif, social et ..........collectif. Le Centre de formation doit être pris en considération pour attirer et former les Jeunes de la Région.
Nouvelle aventure et Bonne Chance!!!!!"

-o-o-o-

Eric Gildard :

"Certes les voeux de sagesse et de pragmatisme de Mathieu sont certainement les mieux adaptés à la situation présente... Mais on ne m'enlèvera pas du coeur ce pincement au moment du départ d'Orthez vers Pau... Voir grand, toujours plus grand... certes ! Mais jusqu'où ? Après Orthez, Pau, les Etats-Unis... et ensuite il ne reste plus que le ciel !"

-o-o-o-

 

-o-o-o-

 

Avril 2013 : Les anciennes gloires de l'Elan Béarnais et du FC Barcelone avaient offert un sublime match des gala à la salle Pierre Seillant. Pari réussi pour Bernard Lamarque et Christian Hitte coprésidents de l'amicale des anciens de l'Elan Béarnais :

http://www.paysdesgaves.com/article-une-constellation-d-etoiles-du-basket-116798730.html

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 20:52

"Un enfant d'Estibeaux devenu ferronnier" bientôt dans les rayons des librairies

GUY PENDANX ENTRE LE MARTEAU ET LA PLUME

Notre ami Guy Pendanx, maître artisan dans la ferronnerie d'art, porte allègrement ses 70 printemps. Passionné par son métier il a toujours le pied à l'étrier. Le travail c'est la santé !

Avec le souci de transmettre son expérience aux jeunes générations, il a posé le marteau et mis la feuille blanche sur l'enclume pour écrire ses mémoires. Un exercice qui, ces cinq  dernières années, a largement occupé ses temps libres et  prolongé tardivement  ses soirées. Résultat : il a accouché d'un bel ouvrage de 230 pages, illustré de 270 photos.  Préface signée Michel Guérard. Tout est prêt dans une clé USB. Il ne lui reste plus qu'à trouver un imprimeur pour une sortie prévue fin octobre.

Guy Pendanx avait aménagé sa forge en 1985, rue des Aiguilletiers à Orthez, face au Pont-Vieux, dans le grand immeuble à l'imposante façade,  dont il s'était rendu acquéreur. Mais hélas, des problèmes avec le voisinage, l'avaient obligé, au bout de 15 ans, à partir  s'installer dans les Landes. Très exactement à Estibeaux où il continue d'exercer son art créatif avec un prestigieux carnet de clientèle. Orthez n'avait pas su le retenir. C'est bien dommage !

Deux fois Meilleur Ouvrier de France, en 1994 dans la ferronnerie d'art, et en 2007 dans les métiers de la forge, Guy Pendanx  a été fait chevalier de la légion d'honneur en 2018 (promotion du 14 juillet) au titre du ministère de la Culture. Une juste récompense pour cet artiste qui est un véritable génie ! 

En témoignent ses exceptionnelles créations. Notamment le portail de la maison Racine à La Ferté-Milon ; la rampe d'escalier de l'ancienne fauconnerie du château de Versailles ; les portes monumentales de la rôtisserie du Grand Théâtre de Bordeaux ; le Mémorial de la Résistance et de la Déportation à Orthez ; la sculpture du champion cycliste André Darrigade (6,80 mètres de haut) au rond-point de Narrosse ; la délicate restauration de l'escalier  d'honneur de l'hôtel Ritz à Paris ; les restaurations des portails des châteaux d'Amou et de Peyrehorade, du tombeau-cathédrale de Bertand Jeoffroy à Dax, de plusieurs oeuvres du Palais de Justice de Paris etc.. De grandes maisons comme celles de Paco Rabanne, Chaumet, Michel Guérard, ont également fait appel à lui. En 1992, à la demande de Jacques Chaban-Delmas, il avait représenté l'Aquitaine au Japon avec  La Gaveuse (de canard) qui est une de ses oeuvres fétiches.

Avant de quitter le marteau et l'enclume et sa table de dessin, pour une douce retraite, Guy Pendanx bat le fer pour faire aboutir  un projet qui lui est cher. Créer un musée de la Forge, un musée qui accueillerait un espace de formation. Ce dossier, il le porte depuis de nombreuses années. La réalisation est sur la bonne voie. Ce sera à Dax, en partenariat avec le ville, sur une surface au sol de 2400 m2 ! 

Jean Sarsiat

 

GUY PENDANX ENTRE LE MARTEAU ET LA PLUME
GUY PENDANX ENTRE LE MARTEAU ET LA PLUME

Ci-desssus, Guy Pendanx avait présenté à Navarrenx, au Logis du Lieutenant du Roy, plusieurs de ses oeuvres. En particulier cette "divinité bacchique" d'une grande finesse.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 19:05
FRANCIS DOS SANTOS NOUS A QUITTES

Il a été emporté, ce lundi matin, par une maladie diagnostiquée il y a à peine 5 semaines. Une maladie foudroyante qu'il a affronté avec un courage exemplaire qui a fait l'admiration de sa famille, de ses amis,  et du personnel médical. Il s'est battu énergiquement mais le mal a finalement  eu raison de sa robuste constitution.

Francis Dos Santos était âgé de 66 ans et habitait Le Boucau où il vivait une douce retraite. Il aimait beaucoup Orthez qui était resté sa ville de coeur. Il fut dans les années 80 le Directeur Général des Services (DGS) lors des mandats de Jacques Destandau et resta en poste  les trois premières années après l'arrivée à la mairie de René Ricarrère. Il exerça ensuite ses fonctions de DGS à la ville de Dax puis à Anglet.  Il a laissé le souvenir d'un fonctionnaire efficace et très estimé. Il avait beaucoup de caractère, des idées fortes sur le service public et l'intérêt général, avec des principes et des convictions qui ont marqué les villes où il a exercé son métier.

Très sportif, il était passionné de football et pratiquait, avec succès,  la courses à pied. Il avait gardé de précieux amis  à Orthez qu'il retrouvait, notamment, chaque année lors de la feria de Juillet en compagnie de Miguel Brehier qui, lui aussi, dans les années 80, était en poste à Orthez  en tant que directeur du Centre Hospitalier.

Francis Dos Santos sera incinéré samedi matin à Biarritz. Une bénédiction religieuse est prévue le mardi suivant, en début d'après-midi,  au Cap Ferret,  le village de son enfance.

J.S.

FRANCIS DOS SANTOS NOUS A QUITTES
FRANCIS DOS SANTOS NOUS A QUITTES

Photo ci-dessus, lors de la féria pluvieuse de juillet 2011, aux arènes du Pesqué, Francis Dos Santos, coiffé du béret béarnais, en compagnie, de gauche à droite, de Bernard Pouchou, de Miguel Bréhier, et d'André Bubien

Partager cet article
Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 08:15

Voici la liste Navarrenx Pour et avec Vous menée par Nadine Barthe Lambert, conseillère départementale.

La liste qui sera élue. Elle est seule en lice.

Une réunion publique est programmée le mercredi 11 mars,  à 20 h 30,  à la mairie.

 

MUNICIPALES : LE "15" DE NAVARRENX !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche