Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 17:39

JS1 2876JeanVivant

 

 Jean Vivant a reçu officellement  la croix de chevalier de la légion d'honneur au cours d'une cérémonie organisée dans le salon d'honneur de la mairie.  Le savant orthézien, comme l'appellent ses anciens élèves et nombre de ses pairs, scientifiques,  avec lesquels il a correspondu dans le monde entier, était à cette occasion entouré de  son épouse Jacqueline, de sa famille et de ses amis.

C'est le colonel Jean-Marc Roy qui lui épingla cette médaille "la plus élevée des distinctions nationales".

En présence du député David Habib, René Descazeaux, adjoint au maire chargé de la culture, rappela l'importance et la richesse des travaux de Jean Vivant : "Herboriste passionné, vous avez été reconnu par vos pairs comme l'un des plus éminents botanistes de la seconde partie du XX° siècle. Vous nous laissez un herbier de 100 000 plantes classées et répertoriées,  légué au conservatoire botanique de Bagnères-de-Bigorre".
Gérard Largier directeur de ce conservatoire national de Midi Pyrénées rappela combien l'herbier de Jean Vivant "était une ressource inestimable, un outil de travail qui continue à vivre et à servir".
Ensuite à la salle Pierre-Seillant où fut servie un buffet,  Jean-Marc Roy mit l'accent "sur la somme impressionnante de connaissances collectées par Jean Vivant et matérialisées en collections d'une richesse inégalée et en publications scientifiques faisant autorité en France comme à l'étranger". Il insista également sur "le réel désintéressement et la plus parfaite discrétion dont a toujours fait preuve Jean Vivant comme c'est le cas de beaucoup de scientifiques".

 

Le site web de Jean vivant :  http://www.jean-vivant.net/ 

 

Le site du conservatoire botanique national des Pyrénées et  Midi-Pyrénées : http://www.cbnpmp.fr/content/jean-vivant-botaniste-et-naturaliste-re%C3%A7oit-la-l%C3%A9gion-d%E2%80%99honneur

JS1 2797vivant

 

JS1 2800

 

JS1 2805vivant

 

JS1 2810vivant

 

JS1 2819Vivant

 

JS1 2820Vivant

 

JS1 2789 Vivant

 

JS1 2792Vivant

 

JS1 2785vivant

 

JS1 2766Vivant

 

JS1 2780Largier

 

JS1 2776Vivant

 

JS1 2777Vivant

 

 

JS1 2822Vivant

 

JS1 2869Vivant

 

JS1 2871Vivant

 

JS1 2874Vivant

 

JS1 2876JeanVivant

 

JS1 2877Vivant

 

JS1 2880vivant

 

JS1 2878Vivant

 

JS1 2881Vivant

JS1 2883vivant

 

JS1 2888vivant

 

JS1 2893Vivant

 

JS1 2900vivant

 

JS1 2904 Vivant Largier

 

 

LES ALLOCUTIONS

 

 

Jacqueline Vivant épouse de Jean Vivant :

 

       "C'est un immense honneur pour Jean vivant et pour sa famille, de se trouver ici parmi vous, afin de recevoir la décoration de Chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur.

      Cette décoration finalise la reconnaissance de la nation pour son travail acharné de chercheur.

      Ce savant discret, méthodique, à la fois botaniste, entomologiste, mycologue ,lichenologue, est avant tout un naturaliste, écologiste d'avant garde,  dès les années 1956 il parle du réchauffement climatique, il prône  la protection de la nature, et de l'environnement.

      Cette distinction, honore Jean Vivant mais aussi toute la communauté scientifique, et de nombreux témoignages touchants sont arrivés de toute la France, mais aussi, de Suisse et de nos amis Espagnols!

       Je remercie, au nom de mon époux, les personnes qui oeuvrent pour sa reconnaissance, je pense aux botanistes qui font publier ses articles,  ou qui intègrent dans leurs travaux une partie du travail de Jean Vivant.

      Je remercie, la ville d'Orthez qui à proposé une exposition, puis donné le nom d'une rue à Jean Vivant!

     Je remercie les personnes qui ont permis  la nomination de Jean dans le grade de Chevalier de la légion d'honneur par le ministère de l'écologie

ainsi que les auteurs de  l'ouvrage sur les Botanistes de la Flore des Pyrénées  qui ont dédié ce livre à deux grands botanistes,  Jean Vivant et Pedro Monserrat,  et dont certains auteurs sont parmi nous aujourd'hui.

 Merci aussi à toutes les personnes qui sont présentes en ce grand jour."

                                                            Jacqueline Vivant

_

_ 

 

 

 

René Descazeaux, adjoint au maire, chargé de la culture :

 

"Moment éminemment émouvant et attendu. Recevoir ici en mairie, devant vos amis, la distinction de Chevalier de la Légion d’Honneur, est un aboutissement et une reconnaissance.

   Les Orthéziens, dont je suis, ont pris conscience très tardivement de la richesse et de l’importance de vos travaux. Il faut dire que, comme beaucoup de scientifiques, vous avez été incroyablement discret et volontairement tout-à-fait désintéressé.

   Vous étiez connu, certes, mais peu ou pas reconnu et lors des Journées du Livre 2008 où vous figuriez comme l’un des invités d’honneur, de très nombreux anciens élèves se rassemblèrent avec émotion et mirent en commun des anecdotes intéressantes célébrant le grand professeur que vous fûtes au Lycée d’Orthez à partir de 1951. Des générations d’élèves du secteur d’Orthez se souvenaient de vous avec émotion. Vous les aviez marqué durablement, exerçant 33 ans (jusqu’en 1984) dans cette ville de cœur pour vous qui étiez né en 1923 dans les Landes à Candresse. Les souvenirs revenaient doucement à la surface des choses mais on avait frisé l’oubli pur et simple.

   Votre épouse Jacqueline s’est alors attachée avec une patience et une volonté dignes d’éloges à faire connaître votre parcours professionnel dans une petite plaquette remarquable. Ce document nous fit découvrir le chercheur inlassable, le grand scientifique mais aussi l’inspirateur et l’organisateur. Vous fûtes la pierre d’angle de Sessions de la Société Botanique de France à Orthez en 1979 et à partir de Gabas en 1980.

   Herboriste passionné, vous avez été reconnu par vos pairs comme l’un des plus éminents botanistes de la seconde partie du XX° siècle. Vous nous laissez un herbier de 100000 plantes classées et répertoriées légué au Conservatoire botanique de Bagnères-de-Bigorre.

   Botaniste, lichénologue, mycologue, au-delà des innombrables travaux, voyages, recherches, missions diverses qui ont jalonné votre existence de chercheur, vous avez eu la joie rare et indescriptible de découvrir un nombre important d’espèces nouvelles dont plusieurs portent dans leur appellation savante l’écho de votre nom : vivantia, vivantii.

   De tout cela vous auriez pu être légitimement glorieux ou rempli d’orgueil.

   C’est tout le contraire qui s’est produit. Presque instinctivement, vous vous êtes méfié du fugace et du clinquant. Avec Montherlant, vous avez toujours su que « la marée du soir emporte nos châteaux de sable » et vous avez craint la vanité des choses.

   Je garderai toujours ce souvenir de vous, alors que nous attendions la venue du Préfet pour l’inauguration des Journées du Livre en octobre 2008. Il était presque 11h, le Préfet était annoncé, où était Jean Vivant ? Nous l’avons trouvé juste à temps, complètement enfoncé dans une jardinière devant la Moutète, à genoux et émerveillé devant une petite plante dont lui seul connaissait le nom et qui accaparait son attention.

   Lors de la réception qui eut lieu dans une petite salle, parmi les remarquables collections présentées au public, j’avais eu l’occasion avec M. le Maire de vous dire quelques mots et de prendre un engagement. Après avoir exprimé le regret, comme bien d’autres, de n’avoir découvert que tardivement les travaux et la carrière de ce remarquable scientifique, j’avais dit que nous n’en resterions pas là. Que les JDL 2008 seraient un départ pour favoriser une meilleure reconnaissance de l’impressionnante action conduite par Jean Vivant en faveur de la Science et de la recherche.

   Nous voici moins de 2 ans après dans cette Maison Commune.

   Les choses ont-elles changé ? Il me semble que oui. Vous êtes le seul, cher Jean Vivant, dans cette docte et honorable assemblée, à pouvoir dire qu’une rue porte votre nom, une rue emblématique du reste puisque au cœur d’une zone verte et protégée menant vers le lac de l’Y, une rue qui sera appelée à prendre tout son sens dans les années à venir avec un aménagement d’espaces verts bien sûr, d’arbres, de nichoirs à oiseaux.

   Et puis voici aujourd’hui une autre reconnaissance, celle de l’Etat qui vous attribue une distinction rare et importante et vous désigne comme chevalier de la Légion d’Honneur. Diverses forces se sont unies pour vous faire obtenir cette médaille qui élève un homme de bien et dont l’éclat rejaillit sur nous tous. Bien des distinctions, avouons-le, sont l’aboutissement d’actions de coteries et ne correspondent pas toujours à la célébration du bien public. Je note avec joie que pour vous, il y a eu d’emblée unanimisme, volonté commune de distinguer un homme simple, discret, détaché des contingences matérielles, désir profond d’honorer un homme qui rassemble autour de la connaissance et comble de ravissement sa petite patrie béarnaise.

   Permettez-moi, M. Vivant, avant que vous ne receviez officiellement la médaille de la Légion d’Honneur, de vous dire au nom de M. le Député David Habib, de M. le Maire Bernard Molères, de toute la population de la Cité, notre fierté de vous recevoir ici dans votre mairie. Permettez-nous également d’associer affectueusement à notre hommage, Mme Vivant, Jacqueline, votre épouse, ambassadeur permanent de votre œuvre, inlassable conservatrice de votre mémoire. Un peu de votre gloire de ce jour lui revient indiscutablement.

   Je lui dirai en conclusion et en connivence : « Voyez chère Jacqueline, nous nous sommes efforcés de tenir les engagements que nous avions pris lors des JDL 2008. Votre époux rentre ce jour de plain pied dans une histoire de la Cité qu’il nous appartient tous ensemble de protéger et de transmettre »

                                                                                                                          René Descazeaux

 

-

-

 

Colonel  Jean-Marc Roy, vice-président de la Société d'Entraide des membres de la Légion d'honneur (comité d'Orthez) :

JV001

JV002

 

 

 

 

Gérard Largier, directeur du conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées (Bagnères de Bigorre):

 

VOIR LE SITE  :  http://www.cbnpmp.fr

 

 Gérard Largier
Directeur du Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées

Syndicat mixte Conservatoire botanique pyrénéen

Vallon de Salut
BP 315
65203 Bagnères de Bigorre Cedex
Téléphone : 33 (0)5 62 95 85 30 Télécopie : 33 (0)5 62 95 03 48,
http://www.cbnpmp.fr

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 18:57

Dans l'ouest du Béarn, la Pentecôte ouvre avec les traditionnelles fêtes de Sainte-Suzanne le calendrier des grands rendez-vous festif qui fleurissent dès le printemps.
L'édition 2010 n'a pas dérogé à la règle. Le village associé d'Orthez a connu un beau week-end de liesse rythmé par le tournoi de foot, le concours de pêche, le convivial apéritif pour tous à l'issue de la messe, la bodega des jeunes et des anciens, la paella géante ... et les bals avec en tête d'affiche la soirée du samedi animée par l'orchestre de rock, Heptagone, au sommet de sa forme !
Il n'y a pas eu de fausse note si ce n'est la défaite du Biarritz Olympique (match suivi sur écran géant) car à Orthez/ Sainte-Suzanne les basques comptent beaucoup de supporters à l'image de Christian, Annie et Ingrid Herreman, qui avaient déployé un magnifique drapeau aux couleurs du B.O. , dans le bourg, sur la façade de leur maison !

 

 

JS1 0002js

 

JS1 0035js

 

JS1 0180Ste Suzanne

 

JS1 0143js

 

JS1 0022Ste Suz

 

JS1 0022SteSuzanne

 

JS1 0027js

 

JS1 0030js

 

JS1 0031js

 

JS1 0032Ste Suz

 

JS1 0052js

 

JS1 0061js

 

JS1 0065js

 

JS1 0096js

 

JS1 0098js-copie-1

 

JS1 0099ok

 

JS1 0106js

 

JS1 0119js

 

JS1 0130js

 

JS1 0132js

 

JS1 0136js

 

JS1 0146js

 

JS1 0143js

 

JS1 0160js

 

JS1 0170js

 

JS1 0177js

 

JS1 0178js

 

JS1 0180Ste Suzanne

 

JS1 0182js modifié-1

 JS1 9981

 

JS1 0197js

 

JS1 0219jsJS1 9984JS1 9992 JS1 9998 

JS1 0205Ste Suzanne

 

JS1 0227js

 

 

JS1 0228js

JS1 0229Ste Suzanne

 

 

JS1 0356Ste Suzanne

 

JS1 0364js

 

JS1 9949JS1 9955 

 

JS1 0322js

 

JS1 0324js

 

JS1 0331js

 

JS1 0371js

 

JS1 0374js

 

JS1 9965Ste Suzanne

 

JS1 9967

 

JS1 9972

 

JS1 0385js

 

JS1 0386js

 

JS1 0267Ste Suzanne

 

JS1 0283première dame

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 21:43

JS1 2360

 

JS1 2363js

JS1 2367js

 

JS1 2369js

 

 

 

JS1 2374js

 

JS1 2378js

JS1 2382js

 

JS1 2384js

 

 

 

 

 

 

 

JS1 2401js

 

 

JS1 2406js

JS1 2408

JS1 2409

 

JS1 2410

 

JS1 2418js

 

 

 

JS1 2427js

 

JS1 2429js 

 

JS1 2432js

 

JS1 2435js

 

 

 

JS1 2451js

 

JS1 2453js

 

JS1 2458js

 

JS1 2461js

 

JS1 2463js

 

JS1 2464js

 

JS1 2468js

 

 

 

JS1 2477js

 

JS1 2480js

 

JS1 2481js

 

JS1 2484js

 

JS1 2490js

 

JS1 2493js

 

JS1 2498js

 

 JS1 2501js

 

JS1 2517js

 

JS1 2523js

 

JS1 2527js

 

JS1 2530js

 

JS1 2533js

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 23:45

JS1 0922orthez

 

JS1 0865orthez

 

JS1 0623OK

JS1 0624OK

 

JS1 0630OK

 

 JS1 0634OK

 

JS1 0635OK 

JS1 0643OK 

 

JS1 0647OK

 

JS1 0656OK

 

JS1 0660JS

 

JS1 0666JS

 

JS1 0670JS

 

JS1 0674JS

 

JS1 0676JS

 

JS1 0680

 

JS1 0682JS

 

JS1 0947js

 

JS1 0693JS

 

JS1 0694JJSS

 

JS1 0701orthez

 

JS1 0708JS

 

JS1 0716JS

 

JS1 0717JS

 

JS1 0719ORTHEZ

 

 

 

JS1 0721JS

 

 

 

 

 

JS1 0726JS

 

JS1 0732JS

 

 

 

JS1 0773orthez

 

JS1 0800jasses

 

JS1 1000js

 

JS1 0839orthez

 

JS1 0844orthez

 

 

 JS1 0740JS

 

 

 

JS1 0744JS

 

JS1 0745JS

 

JS1 0746JS

 

JS1 0747JS

 

JS1 0748JS

 

JS1 0755JS

 

JS1 0756JS

 

JS1 0757JS

 

JS1 0763JS

 

JS1 0765JS

 

JS1 0766JS

 

JS1 0771js

 

JS1 0698JS

 

JS1 0779JS

 

JS1 0790JS

 

JS1 0798JS

 

JS1 0800jasses

 

JS1 0805JS

 

JS1 0807JS

JS1 0809JS

 

JS1 0814JS

 

JS1 1001js

 

JS1 0824JS

 

JS1 0827JS

 

JS1 0831JS

 

JS1 0835JS

 

JS1 0838JS

 

 

 

JS1 0846

 

JS1 0849JS

 

JS1 0855JS

 

JS1 0856JS

 

JS1 0858JS

 

 

JS1 0860JS

 

JS1 0862JS

 

 

JS1 0865orthez

 

JS1 0870JS

 

JS1 0872js

 

JS1 0875

 

JS1 0883js

 

JS1 0888js

 

JS1 0891js

 

JS1 0892js

 

JS1 0899js

 

JS1 0903js

 

JS1 0905js

 

JS1 0912js

 

JS1 0913js

 

JS1 0914js

 

JS1 0915js

 

JS1 0921orthez

 

JS1 0922js

 

 

 

JS1 0923js

 

JS1 0924js

 

JS1 0928js

 

JS1 0931js

 

 

 

JS1 0932js

 

JS1 0933js

 

JS1 0934

 

JS1 0937js

 

 

JS1 0939js

 

JS1 0940js

 

 

JS1 1028js

 

 

 

JS1 1042js

 

JS1 1047js

 

JS1 1052js

 

JS1 1059js

 

JS1 1065js

 

JS1 1069js

 

JS1 1086js

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 23:23

PUYOOafficheA3def-1web

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 19:03

 

 

EGLISE St PIERRE.  La maître autel, tout en  cuivre et décoré d'émaux, magnifique oeuvre d'art, dont plusieurs parties ont été retrouvées dans un grenier, a été reconstitué comme à son origine

Eglise St Pierre

 

  L'église Saint Pierre présente la particularité de posséder trois autels en cuivre superbement décorés d'émaux représentant lys, roses et branches de vignes.
Or, il se trouve que l'autel principal, appelé maître-autel, avait été amputé, pour des motifs inconnus, de sa partie haute et de sa partie basse.
Les éléments manquants ont été retrouvés... entreposés dans le grenier du clocher, noircis par la poussière, les déjections de pigeons et autres saletés.
C'est la visite, ce début d'année 2010, de la Conservatrice des antiquités et objets d'arts, qui a fait prendre conscience à l'abbé Pierre Lahon, en poste depuis septembre 2009, de l'importance de ce trésor oublié.
Une équipe d'une douzaine de paroissiens s'est mise au travail pour décaper cm2 par cm2 toutes les parties de l'autel qui a pu, ensuite, être reconstitué avec la mise en place du dôme à quatre piliers surmontant le tabernacle, entouré de 6 grands chandeliers, tandis que la partie basse, sous la table, a retrouvé ses élégantes colonnes.
Les deux petits autels latéraux (Saint Joseph et la Vierge) ont également été énergiquement lustrés.
" Habituellement les autels sont en marbre ou en bois travaillé. Cet ensemble tout en cuivre, émaillé de motifs, c'est quelque chose de rarissime" note l'abbé Lahon, curé de la paroisse. Ce chef d'oeuvre porte la date de 1879 et la signature de la manufacture de "pantographie voltaïque d'Ercuis dans l'Oise". Il s'agit d'un atelier qui avait, au 19° siècle, mis au point un procédé qui permet le transfert et la reproduction mécanique de dessins et couleurs (1). Il a à son actif, quelques réalisations de prestige comme celles qu'on peut admirer à Orthez.
C'est à l'occasion de la messe solennelle du 8 mai, en présence des porte drapeaux et sous la présidence de Bernard Molères, maire d'Orthez et vice-président du Conseil général, que l'abbé Lahon a présenté ce petit trésor de Saint-Pierre mis à jour et en valeur.
A la fin de la cérémonie une autre surprise attendait les fidèles : "La Marseillaise" a retenti aux sons de l'orgue avec, aux commandes, l' organiste Pierre Moulia.
L'abbé Lahon, félicité pour cette innovation a confié : "J'avais entendu à Notre-Dame de Paris, à la fin d'une cérémonie commémorative, une brillante Marseillaise jouée avec les orgues. Je m'étais dis que le jour où j'aurai des orgues, je ferai aussi donner la Marseillaise, pour un hommage de l'hymne national à Dieu."

Jean Sarsiat

 

(1) Aujourd'hui il existe toujours à Ercuis ce type d'activité mais qui est exclusivement consacrée à l'argenterie de table.

 JS1 8509js

JS1 8495js

 

JS1 8500js

 

JS1 8505js

 

JS1 8509js

 

JS1 8525js

 

 

JS1 8545js

 

JS1 8547js

 

JS1 8563js

 

 

La commémoratioin du 8 Mai au monument aux morts

JS1 8572js

 

JS1 8576js

 

JS1 8586js

 

JS1 8592js

 

JS1 8599js

 

JS1 8601js

 

JS1 8606js

 

JS1 8607js

 

JS1 8611js

 

JS1 8620js

 

 

 

 

JS1 8635jsjs

 

JS1 8622jsjs

 

 JS1 8653js

 

JS1 8655js

 

JS1 8659js

 

JS1 8663js

 

JS1 8672js

 

JS1 8675js

 

JS1 8681js

 

JS1 8483js

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 19:04

COURSE LAC ORTHEZ

 

La course a pied, autour du lac d'Orthez-Biron a été dominée par le duo David Laroche (Aire-sur-Adour) et André Arricau (Mourenx), qui s'est présenté sur la ligne d'arrivée avec plus d'une minute d'avance sur les suivants.
Dans les derniers 100 mètres l'aturin a "placé une mine", pour employer l'expression de Gérard Maysonnave, qui lui a permis de remporter une brillante victoire.
Cette course organisée par l'U.S.Orthez athlétisme avec l'appui technique des Amis des foulées Fébus s'est disputée sur trois tours du lac, soit au total 10,8 km. Malgré la pluie, 120 concurrents étaient au départ.
Classement : 1.David Laroche (Aire-sur-Adour) ; 2.André Arricau (Mourenx); 3.Stéphane Pouchou (Ger); 4.Gilles Bousquet (Gersy Pontoise) ; 5.Patrick Palengat (Mourenx) ; 6.Thierry Meisne (Mourenx) ; 7.Angel Serrano (Mourenx) etc.
 

 

 

COURSE DU LAC

 

Lac 02

 

lac 003

 

 Lac 004

 

lac 005 

Lac 006 

Lac 007 

 

 Lac 008

 

Lac 009

 

Lac 011

 

Lac 010-copie-1

 

 

 

Lac 012

 

Lac 013

 

lac 14

 

Lac 015

 

Lac 016

 

Lac 017

 

lac 018

 

Lac 019

 

lac 020

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 17:10

 

JS1 7767

 

JS1 7669JJSS

 

JS1 7670JJSS

 

JS1 7675JJSS

 

JS1 7679JJSS

 

JS1 7687JJSS

 

JS1 7689JJSS

 

JS1 7691JSJS

 

JS1 7694

 

JS1 7696JJSS

 

JS1 7698JJSS

 

 

JS1 7701JJSS

 

JS1 7704JJSS

 

JS1 7705JJSS

 

JS1 7835JSJS 

 

JS1 7707

 

JS1 7713JS

 

JS1 7725jsjs

 

JS1 7733jsjs

 

JS1 7738jsjs

 

JS1 7744JS

 

JS1 7747jsjs

 

JS1 7751JS

 

JS1 7756jsjs

 

JS1 7765jsjs

 

JS1 7839jsjs

 

JS1 7840jsjs

 

JS1 7770jsjsjpg

 

JS1 7772jsjs

 

JS1 7775jsjs

 

JS1 7779jsjs

 

JS1 7788jsjs

 

JS1 7791

 

JS1 7796jsjs

 

JS1 7802jsjs

 

 

JS1 7804jsjs

 

JS1 7811

 

JS1 7812jsjs 

 

JS1 7813jsjs

 

JS1 7818jsjs

 

JS1 7819jsjs

 

JS1 7825jsjs

 

JS1 7833jsjs

 

JS1 7844jsjs

 

 

 

JS1 7847jsjs

 

JS1 7848jsjs

 

JS1 7850jsjs

 

JS1 7858jsjs

 

JS1 7859jsjs

 

JS1 7866jsjs

 

JS1 7874jsjs

 

JS1 7876jsjs

 

JS1 7882jsjs

 

JS1 7885jsjs

 

JS1 7895jsjs

 

JS1 7899jsjs

 

JS1 7902jsjs

 

JS1 7921JS

 

JS1 7913jsjs

 

 

LE CD D'ENSEMBLE POUR LA PAIX EST EN VENTE

 

André Cuyeu et David Olaïzola ont enregistré "un hommage du coeur" constitué de sept chansons : Le chant des partisans, Fronstalag 122, Nuit et brouillard, Le chant des marais, La Marseillaise, Non plus jamais ça, Ensemble pour la Paix. Le CD vient de sortir, il est possible de se le procurer auprès de l'association Ensemble pour la Paix, BP 424, 64304 Orthez Cedex, ou bien à la permanence du mardi, à la mairie annexe, de 10 heures à midi. On peut également téléphoner à André Cuyeu au 06 43 73 23 25.
Prix du CD est fixé à 8€ mais on peut, bien sûr,  donner davantage.

 

JS1 7675JJSS

Partager cet article
Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 11:29

JS1 7611

La gare d'Orthez avait pris, samedi matin, les couleurs du Béarn. Arborant bérets noirs, chemises, foulards et drapeaux sang et or, ils étaient plus de 300 , à s'être donné rendez-vous pour se rendre au concert de Nadau à l'Olympia.
Trois TGV spéciaux, de 448 places chacun, partis de Pau et de Montrejeau, avaient été organisés. Deux se sont arrêtés à Orthez qui était le point de ralliement pour le centre du Béarn et la Chalosse.
Un groupe de jeunes salisiens avait fièrement revêtu le costume béarnais de la fête du sel. L'aficionado Jean Lalanne, nouveau retraité de la course landaise, était du voyage avec son épouse. Parmi les nombreux cadeaux reçus en terre landaise et béarnaise, deux billets lui avaient été offerts pour l'Olympia de Nadau, par le village de Saint Louboué.
Descendu du car spécial affrété par Monein, Jean-Luc portait deux gourdes en bandoulière : "l'une, avec du vin blanc, pour l'apéritif, l'autre, avec du vin rouge, pour le repas".
Egalement dans la longue file un couple revenu depuis peu en Béarn pour la retraite : "Lorsque nous étions partis en 1975 nous avions amené, pour nous rappeler le pays, le premier disque que venaient de sortir Los de Nadau. Nous allons avec plaisir redécouvrir ce groupe qui a raccourci son nom (Nadau !) mais qui a superbement élargi son répertoire. C'est nos racines !" Et une dame d'ajouter : "Aujourd'hui nous hissons fièrement nos couleurs. On n'a que trop peu d'occasion de le faire. Profitons-en ! ". Une de ses camarades acquiesçait en fredonnant "L'immortèla" de Nadau,  une des chansons phares de notre  Béarn.

 

J.S.

 

JS1 7427JSJS

 

 

 

JS1 7437JSJS

JS1 7443JSJS

 

JS1 7451JSJS

 

JS1 7430JSJS-copie-1

 

JS1 7453JSJS

 

JS1 7458

 

JS1 7461JSJS

 

JS1 7463JSJS

 

JS1 7466JSJS

 

JS1 7470JSJS

 

JS1 7476JSJS

 

JS1 7479JS

 

  JS1 7489JJSS

 

JS1 7494JSJS

 

JS1 7514JSJS

JS1 7524JS

 

JS1 7577

 

JS1 7575

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 12:29

Le stage de chant classique organisé sur quatre jours, au château de Laas, par l'association "Voix et Culture" se termine mardi 20 avril  par un concert .
Ce dernier aura lieu en l'église de Laas, à 18 heures, avec au programme : "La merveille de la musique", "Dis moi beau printemps", "Kom Süsser Tod", "Chanson Hébraïque", "Chanson canadienne", "Extrait d'Idoménée de Mozart". Entrée libre.
Ce stage animé par les professeurs de chant Odile Chauvin et Isabelle Iraola, réunit une quinzaine de personnes venues de Bretagne, de la Haute Garonne et du Béarn.
"Voix et Culture", siège social à la mairie de Geüs d'Oloron.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche