Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:57

Sont programmés
animation du repas par la VIème république (dès 11h30)
 
mais aussi  les 40 amateurs,  4 chorales et les enfants de l'école de musique,  chanteront plus de cent chansons
Partager cet article
Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 21:49


Le Béarn des gaves et le pays de Soule, sont  en alerte TGV et même TTGV : Très Très Grande Vigilance !

La future Ligne Grande Vitesse (LGV) empruntera-t-elle le tracé existant, par Puyoo, Orthez, Artix, ou bien crééra-t-on de toute pièce un nouveau tracé par Hagetmau, trois fois plus onéreux, qui oublierait Orthez ?

Le centre du Béarn et la Soule veulent préserver l'acquis des six arrêts TGV par jour en gare d'Orthez.

Le collectif LGV-ORTHEZ-OUI lancé le 30 mars  dernier sous l'impulsion  de René Ricarrère, conseiller régional d'Aquitaine, se bat pour que le bon sens et l'intérêt général l'emportent. Ce dossier vital pour cette région de Béarn et Soule (et sud Chalosse) sera évoqué, avec les toutes dernières informations, lors de la réunion publique qui se tiendra, à l'initiative des conseillers généraux Denise Saint-Pé  et Jacques Pédehontaa,  le jeudi 7 mai, à      19 heures, au café Rey, à Araujuzon.

On sait que la mise aux normes LGV de la ligne ferroviaire ouvrirait  pour le secteur d'Orthez et Puyoo, de fort intéressantes perspectives de développement économique avec des zones d'activités liées au rail.
D'ailleurs dans les projets  LGV, les gares créées ou mises aux normes, doivent disposer de terrains tout autour.
Or, en ce qui concerne Orthez ces réserves foncières sont disponibles et s'offrent sur un plateau. Il y a les friches industrielles des anciens hangars et ateliers de la Chaudronnerie Tuyauteries d'Aquitaine, les bâtiments de l'ancienne minoterie d'Orthez et leurs annexes... Et, sur l'autre rive du Gave,  l'enfilade des locaux de l'ancienne papeterie d'Orthez.

En voici la preuve par l'image 

J.S.


 A l'arrière plan on aperçoit les toitures des anciens ateliers de la CITBA (Chaudronnerie tuyauterie industrielle)


Les anciens ateliers et hangars de  chaudronnerie et tuyauterie industrielle



La minoterie dans un état de délabrement (ci dessous)





-



Sur l'autre rive du Gave de Pau, relié au secteur de la gare par une passerelle, les bâtiments de ce qui fut la papeterie d'Orthez (ci dessous)



A Orthez le pont-vieux et le TGV  se conjuguent au passé,  au présent et au futur

Pour consulter le site web du collectif LGV-ORTHEZ-OUI, cliquez  ICI
Partager cet article
Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 21:47

Denise Saint-Pé, conseiller général de Sauveterre-de-Béarn, et Jacques Pédehontaa, conseiller général de Navarrenx, membres du collectif TGV-ORTHEZ-OUI lancé par René Ricarrère, ont écrit à tous les maires.
Dans ce courrier qu'ils ont co-signé, ils invitent les maires, les conseils municipaux et toutes les personnes intéressées, à participer à la réunion publique qui se tiendra le jeudi 7 mai, à 19 heures, au café-restaurant Rey, à Araujuzon.

Voici le texte intégral de cette lettre :

Madame le maire,
Monsieur le maire,

Vous avez pu lire ces jours derniers, que la desserte en trains (et notamment la ligne à grande vitesse : LGV) dans le Sud de la Région Aquitaine, est actuellement en débat.

INQUIETS pour notre territoire du coeur du département des Pyrénées-Atlantiques (15 cantons), NOUS NE VOULONS PAS la disparition de nos gares de PROXIMITE (Orthez, Puyoô) et nous EXIGEONS le MAINTIEN du SERVICE de la desserte ferroviaire.

Il en va de la SURVIE DE NOS TERRITOIRES, DE NOS ENTREPRISES, DE NOTRE POPULATION.

Afin de recueillir tous les témoignages, nous vous invitons, ainsi que votre conseil municipal et toutes les personnes intéressées de votre commune, à assister à la réunion d'information et d'échanges, qui aura lieu le  :

             JEUDI 7 MAI 2009, à 19 heures, au café-restaurant REY à ARAUJUZON;

Au-delà des clivages politiques, la SOLIDARITE TERRITORIALE doit s'exprimer.

Nous vous remercions pour votre présence et vous assurons de nos sentiments dévoués et amicaux.

Jacques PEDEHONTAA                                                       Denise SAINT-PE
Conseiller général de NAVARRENX                                  Conseiller général de
                                                                                                   SAUVETERREdeBéarn
                                                                                                   

Partager cet article
Repost0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 09:31
La matinée taurine du 26 avril, à Orthez,  n'a pu avoir lieu en raison du mauvais temps. Elle est  reportée au   VENDREDI 8 MAI.

Même programme :

08h30 : Casse croûte autour des arènes du Pesqué

11h00 : 3 novillos de l'élevage ALMA SERANA (frères BATS) seront combattus à cheval par Thomas BAQUE et à pied par
Mario GUIRAO et Morenito d'ISTRES.

ENTREE GRATUITE 

Voici l'affiche :





Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 20:17

Réuni ce mardi soir 28 avril, le conseil municipal  d'Orthez , a débattu  et voté dans une belle  unanimité,  une motion, intitulée "Avenir",  pour qu'Orthez  reste "ville TGV" et que soit accélérée la mise en oeuvre de nouveaux TER

Voici le texte de la motion :

 


LE DEBAT 

"Moderniser la ligne existante coûterait trois fois moins cher que d'en créer une nouvelle"

Depuis exactement un mois, le débat sur le tracé de la future LGV est lancé en Béarn et Soule.

Les élus municipaux d'Orthez, majorité et opposition, ont un peu tardé à manifester leur position. C'est maintenant chose faite depuis le conseil municipal de ce mardi.

Les élus de l'opposition avaient  adressé une question écrite au maire. Ce dernier, avec sa majorité, a  présenté  une motion.

Le débat a été courtois. Les élus de la majorité (Bernard Molères et Ginette Castéra) et de l'opposition (Aline Mesplès et Bernard Cazenave) insistèrent sur l'importance d'une gare LGV  pour le développement économique  de la région d'Orthez et  soulignèrent la nécessité de conforter et de mettre en oeuvre de nouveaux TER.
Il fut fait  allusion au  projet LGV qui a la préférence de la CCI (nouvelle ligne qui passerait par Hagetmau et laisserait Orthez de côté). René Descazeaux et Michel Arenas se montrèrent les plus remontés. Pour l'adjoint à la culture, la future LGV peut et doit passer par Orthez pour deux raisons : "Moderniser la ligne existante coûterait trois fois moins cher que d'en créer une nouvelle ; il faut éviter la dégradation de paysages que provoqueraient d'importantes saignées".
Le président de la pêche, Michel Arenas,  estime de son côté "que si  Orthez n'était  plus une "gare TGV"  ce serait "un désastre !" Il appela à la vigilance et à la mobilisation : "Méfions-nous, un train peut en cacher un autre..."

Rappelons qu'un collectif LGV-ORTHEZ-OUI qui s'est constitué le 30 mars dernier, à l'initiative de René Ricarrère, conseiller régional d'Aquitaine, maire honoraire d'Orthez,  et qui rassemble des élus et des citoyens de tous bords,  a tiré la sonnette d'alarme. En effet, le choix du tracé de la LGV Bordeaux-Pau sera décidé  dans les tous prochains mois (certainement avant la fin de l'été). La portion Dax-Puyoo-Orthez-Artix-Pau sera-t-elle mise aux normes LGV ou bien va-t-on créer une nouvelle ligne qui laisserait de côté Puyoo-Orthez-Artix ?
Ce sera une décision lourde de conséquences pour le canton d'Orthez notamment.
On attend maintenant que la Communauté de Communes du Canton d'Orthez (qui a la compétence économique) pèse, à son tour, de tout son poids, pour sauvegarder l'acquis TGV de la gare d'Orthez dans le cadre d'une ligne LGV synonyme de développement ! Il y a urgence.
Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 11:32

Le lendemain de la réunion du collectif  LGV-ORTHEZ-OUI, à Mauléon,  la CCI/Pau dévoilait sa préférence pour un projet qui mettrait Pau à 35 minutes de Bordeaux, via Hagetmau.

Pau à 35 minutes de Bordeaux pourquoi pas ? Ce serait même bien.  Mais, en revanche, ce qui est  beaucoup moins bien, et même franchement aberrant, c'est que,  si cette proposition était mise sur les rails,  les usagers actuels des 6 arrêts TGV journaliers d'Orthez , seraient obligés, eux,  de faire  35 minutes voire 45 minutes de route de plus, en voiture, pour rejoindre la gare TGV qui  se situerait du côté de Mont-de-Marsan. Et pour un aller-retour, ce serait donc bien plus d'une heure de voiture supplémentaire  qui serait imposée, avec tous les dangers, les nuisances, et les contraintes que cela comporte !

Depuis l'annonce du projet soutenu par la CCI/Pau, l'opération LGV-ORTHEZ-OUI progresse à grande vitesse. De nouveaux wagons se sont raccrochés au train des forces vives (économiques, sociales, associatives, politiques, citoyennes) décidées à se battre contre tout projet qui entraînerait le déclin de la gare d'Orthez.

J.S

Prochaine réunion du collectif LGV-ORTHEZ-OUI, organisée par Denise Saint-Pé et Jacques Pédehontaa, le jeudi 7 mai, à 19 heures, au café Rey, à Araujuzon. Réunion ouverte à tous.

Site web du collectif : www.lgv-orthez-oui.com 

Compte rendu du lancement du collectif : cliquer ICI

Compte rendu de la réunion de Mauléon : cliquer ICI
.
LA LETTRE DE René RICARRERE

Initiateur du collectif LGV-ORTHEZ-OUI, René Ricarrère, conseiller régional d'Aquitaine, a adressé, le 23 avril dernier,  la lettre ci-dessous à tous les élus :

Partager cet article
Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 22:05

Course à pied sur 10 km dans la ville d'Orthez. Beau temps ensoleillé.  Public nombreux. Remarquable organisation, comme d'habitude,  de l'association "Les Foulées Fébus" présidée par Gérard Maysonnave. Assistance technique du Lion's Club. Nombreux sponsors.
218 concurrents ont franchi la ligne d'arrivée. 100 bénévoles membres et amis des Foulées Fébus étaient mobilisés pour assurer le bon déroulement de l'épreuve.

Le trophée du vainqueur remis à Laurent Dumergues (Avenir Aturin) par Emmanuel Hanon, premier adjoint au maire

L'Orthézienne Camille Lamarque, première féminine, récompensé par Jean Sainte-Croix, adjoint au maire chargé des sports




 






















-

LE 30 AVRIL 2009, CORRIDA DU COEUR A MOURENX

Prochain rendez-vous important : la nocturne de Mourenx, "la corrida du coeur", course à pied sur un ciricuit en centre ville. Départ de l'épreuve  à 21h15.
Renseignements auprès d' ANGEL  SERRANO
Téléphone: 05 59 60 36 09


Partager cet article
Repost0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 19:47


Voici la lettre de Patrick Landarrabilco destinée à tous ceux qui ont l'intention de poser leur candidature :


Chers amis, bonjour !

Il est temps de s’inscrire  au festival Brassens à PUYOO cuvée 2009 deuxième édition. Si c’est encore votre désir, même pour une seule chanson, soyez le(a) bienvenu(e)..

Je rappelle que le socle de cette journée familiale reste la convivialité, l’amitié et l’amour de la chanson à texte.

Nous espérons  donner à chacun la possibilité de s’exprimer dans un cadre champêtre certes, mais que nous souhaitons le plus approprié possible.

Vous savez que nous  disposons d’assez peu de moyens et tout repose sur l’énergie et l’investissement de chacun.

Le festival se déroulera en deux parties : de 10h à15h dans les salles annexes et de 15h à 18h environ sur la scène principale. .

Je propose que tout le monde se retrouve à 15h  sous le chapiteau
pour écouter Tonton Georges tr rio et Pierre et Willy pour finir ce festival de façon conviviale et sympathique.

Cette année, le repas sera  servi sous forme de self de 11h30 à 14h. Il sera animé par le groupe  « La VIème république »

La programmation que nous avons à mettre en place, est donc de 10h à 15 h sur trois endroits car la salle du conseil sera en travaux :

-Scène 1  :  le préau couvert
-Scène 2  :  le préau
-Scène 3  :  la cantine

Pourriez-vous m’indiquer quelques éléments de votre intervention ? Mon objectif est que chacun se retrouve dans des conditions satisfaisantes.


Comme vous le savez sans doute, sur chaque scène, chaque chanteur fait un court passage,  puis laisse la place à un autre, puis à un autre, et quand tout le monde est passé, on recommence.

Cette organisation a pour objectif de proposer au public un spectacle plus varié  et plus attractif car je vous rappelle qu’il peut rentrer et sortir librement.


Attention : Si le répertoire du grand Georges reste le socle fondamental de  notre festival, les  organisateurs ont pensé qu’il  serait fort agréable de s’ouvrir à d’autres chanteurs. La seule condition
est que nous restions dans le créneau des chansons à textes chargées de sens ou poétiques.

Je vous propose de nous retrouver pour une réunion préparatoire le :

lundi 11 Mai à 19h

à la Mairie de PUYOO.


Mais pour préparer cette réunion et être efficace, je vous soumettrai un  planning en fonction  des éléments que vous voudrez bien me communiquer avant le 4 Mai dernier délai :


· Combien de chansons pensez-vous interpréter ?
· Merci de préciser les titres.
· Avec quelle formation ?
· Avez-vous une préférence pour un créneau horaire entre 10h et 15h ? (Je laisserai  à  tout le monde un temps pour manger bien sûr)

Si vous ne pouvez pas vous rendre à cette réunion  de préparation, merci de me le faire savoir par retour et d’être très
précis dans la description de vos interventions (minutage, découpage etc.…)
 

Matériel :

Dans chaque salle il est nécessaire d’installer un peu de sono.

· Avez-vous du matériel qui puisse être mis à disposition et si oui lequel ? (Sono, micros, table, amplis, claviers, percussions etc…)
· Avez-vous besoin de matériel et si oui lequel ?

N’hésitez pas à m’indiquer toutes vos remarques et vos suggestions. Pour ceux qui étaient présents l’an dernier, donnez-moi quelques écueils à éviter pour le confort de tous.

Peut-être avez-vous vu dans la presse que Maxime le Forestier sera parmi nous le jeudi 14 mai,  de 12h à 16h environ, pour donner un petit coup de pouce à la communication de ce festival.

Tous les chanteurs sont évidemment cordialement invités, ainsi que leur compagne ou compagnon, au lunch  VIP presse qui sera servi à cette occasion.

Vous souhaitant une bonne réception de ce message et en attendant de nous rencontrer, sachez  que je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire au 06 10 07 97 29 ou
patrick@landarrabilco.com.

A très bientôt.

Patrick LANDARRABILCO


Partager cet article
Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 17:42

"Ceux qui me connaissent  le savent,  je ne sonne le tocsin que s'il y a le feu !"   déclarait hier midi René René Ricarrère, conseiller régional d'Aquitaine, qui estime que la ligne ferroviaire Dax-Puyoo-Orthez-Artix-Pau est en grand danger !

La LGV  (Ligne Grande Vitesse) Bordeaux-Pau, dont le tracé définitif  va être décidé cet été ou à l'automne,  passera-t-elle par Puyoo-Orthez-Artix ?

Il y a bien le feu ! On n'est pas  à l'abri du  scénario catastrophe  qui entrainerait  "l'effacement du bassin ferroviaire Dax-Puyoo-Orthez-Artix-Pau, car,  de ligne principale, la ligne deviendrait  secondaire et perdrait ses TGV".

"Il faut donc agir vite "  avertit René Ricarrère qui lance "l'appel du 30 mars 2009" avec à l'appui un site internet   (
www.Lgv-orthez-oui.com ) qui présente le dossier et recueille les soutiens pouvant venir de tous les horizons.

Parallèlement à cet appel, il a été décidé, à l'unanimité des personnes présentes à la réunion qui s'est tenue au restaurant la Casa, à Orthez,  de constituer  le collectif "LGV-orthez-oui" et de contacter le plus rapidement possible  "les élus, les acteurs économiques et les forces vives des Pyrénées-Atlantiques".

C'est tout le bassin Ouest Béarn,  Est Pays Basque (Mauléon, Saint-Palais) et Sud des Landes (la Chalosse) irrigué par la gare TGV d'Orthez qui est concerné.

-

+ 28% et + 19% !
Le réseau ferroviaire est divisé en divers axes. Entre 2007 et 2008, en  terme de recette, l'axe Bx-Dax-Orthez-Pau a augmenté  de 28% ( 1ère progression d'Aquitaine) ;  en terme de trafic, la progression est de 19% (la 2ème d'Aquitaine).
Ainsi, on peut affirmer qu'au niveau de l'attractivité, de la rentabilité, mais aussi de la sécurité et de la protection de l'environnement,  c'est le tracé existant qui s'impose !


De Bellocq/Salies à Baudreix, de la Chalosse à Mauléon, ils se sont retrouvés lundi 30 mars, à la Casa à Orthez,  autour de René Ricarrère,  pour lancer le collectif   LGV-ORTHEZ-OUI

-
Des acquis à défendre à tout prix

"Dans le bassin ferroviaire d'Orthez,  si  "Orthez ville TGV"   disparait, aller à Pau, à Dax ou à X (à créer de toute pièce) : c'est instaurer de l'inégalité et de l'iniquité entre les territoires ; c'est retirer des acquis à notre ville et à notre territoire ; c'est demander aux voyageurs de commencer d'abord à se "coltiner" 1h30, voire plus, de transport d'approche en toute saison, par tous les temps, sur des routes pas faciles que nous connaissons bien ici, le train ayant été supprimé depuis longtemps dans les pré-Pyrénées"

"Autant dire que le slogan en préparation : "Avec le train, depuis Pau, je vais à Bordeaux en 1 heure et à Paris en  3 heures"  , risque d'être détourné et complété par des dizaines de milliers de Béarnais, de Basques et de Landais qui pourront dire : "Oui, d'accord, mais d'abord je vais faire une longue "promenade" pour accéder à la lointaine LGV, promenade imposée qui annulera - en temps, en risque, en fatigue, en stress - le bénéfice de la grande vitesse."

 

 

 



"Toutes les générations ont à gagner à ce que la LGV sillonne notre région sur une ligne qui fait tous les jours ses preuves. A ceux qui doutent, conseillons-leur de se rendre en gare et d'observer : lycéens, étudiants, travailleurs, voyageurs-loisirs, retraités... ils sont tous présents au rendez-vous du train. Le 21ème siècle sera le siècle du train. Encore faut-il que le train soit au rendez-vous !.. "

 

Le dossier "Avec la LGV, un projet de développement" est diffusé depuis lundi 30 mars. On peut en retrouver les grandes lignes sur  www.LGV-orthez-oui.com  , un site lancé depuis également le 30 mars !

-
Pour participer au débat, pour apporter son soutien, pour donner son avis, on peut  aller sur le site internet ou bien écrire à René Ricarrère, 5, rue Frédéric Mistral, 64300 Orthez.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 13:11


Pour voir l'album photo, cliquer ICI

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche