Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2019 7 03 /03 /mars /2019 10:57

Mobilisation pour défendre le saumon

Antoine Domenech, président de Salmo Tierra et Pierre Bernard, secrétaire responsable du site web

Antoine Domenech, président de Salmo Tierra et Pierre Bernard, secrétaire responsable du site web

Cette année 2019, année internationale du saumon, on se doutait bien qu'une action spectaculaire allait être engagée pour la défense du saumon atlantique. Le voile a été levé, samedi dernier, à la mairie de Sauveterre-de-Béarn, en préambule de l'assemblée générale de l'association Salmo Tierra/Salva Tierra.  Une manifestation est prévue le lundi de Pâques (1), dès le début de l'après-midi, au port de Bayonne, dans le secteur de la patinoire d'Anglet, de la capitainerie et du petit port qui est plus bas. 

Cette information a été rendue publique par Antoine Domenech, président de Salmo Tierra/Salva Tierra, et par Jacques Gjini, président de l'AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique) du gave d'Oloron, qui ont,  avec leur association respective, décidé de lancer un acte fort "pour se faire entendre". Les 54 pêcheurs présents ont, avec enthousiasme,  manifesté leur accord pour cette forme de manifestation et vont  faire passer le message dans leur entourage, sachant que pour que l'action soit efficace il faudra qu'elle soit spectaculaire. Donc qu'il y ait un maximum de monde. Les représentants de la SEPANSO, de l'ACCOB (Association pour la Conservation du Cadre de vie d'Oloron  et du Bager), l'ADRM (Association de Défense des Ressources Marines), l'APQV (Association pour la qualité de vie) présents à la réunion ont proposé leur soutien actif. Les diverses AAPPMA du département devraient rejoindre celle du gave d'Oloron pour grossir les rangs de la manifestation. Est également attendu le soutien de la Fédération Départementale de pêche qui devrait se prononcer, cette semaine,  à l'occasion de son premier conseil d'administration 2019.  

Les initiateurs espèrent aussi la présence des élus (avec les écharpes tricolores) ainsi que celle des acteurs du monde économique notamment les structures qui ont des activités liées à l'économie touristique. Les Unions commerciales, les Offices de Commerce, les syndicats hôteliers et les associations d'hébergeurs vont être sensibilisés.  

"Espérons que le mouvement que nous initions ici fera des vagues en remontant sur la façade atlantique" confiait à l'issue de l'assemblée générale un amoureux des balades le long des gaves, conscient "du potentiel de développement qui est confisqué aux vallées béarnaises et basques  par la pratique d'une vingtaine de pêcheurs professionnels qui déploient, en toute impunité,   leurs  filets dérivants dans l'estuaire de l'Adour et le long de la côte." Lors du débat, un militant associatif de Salies suggéra qu'on aille "sonner le tocsin auprès de la mairie de Bayonne et des associations citoyennes basques et landaises !"

Plusieurs  procédures juridiques sont en cours. Comme toute action devant les tribunaux, ce sera long. "L'interdiction de pêche au filet existe, mais dans son argumentation le préfet passe outre, considérant qu'il n'y a pas de gêne dans le trafic du port" regrette l'association Salmo Tierra  qui ne comprend pas pourquoi la dimension économique des vallées des gaves et la sauvegarde du saumon atlantique qui est une espèce en danger, ne soient pas prises en considération.

"C'est devenu un problème éminemment politique. On se battra comme jamais on s'est battu. Notre force est la parfaite connaissance du dossier. Nous avons les preuves de tout ce que nous avançons" prévient Antoine Domenech.

Jean Sarsiat

 

(1) Pour une bonne organisation, ceux qui sont  intéressées par la manifestation du lundi de Pâques au port de Bayonne,  sont invités à s'inscrire, et indiquer le nombre de personnes, en allant sur le site :  https://salmotierra-salvatierra.com ; contact@salmotierra-salvatierra.com, ou par courrier postal adressé à la mairie de Sauveterre, siège de l'association : Salmo Tierra /Salva Tierra, mairie, 64390  Sauveterre-de-Béarn

SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE

Le long de la côte et dans l'estuaire

Quelques extraits du rapport moral présenté par Antoine Domenech, président de Salmo Tierra/Salva Tierra :

"La situation de nos rivières ne cesse de se dégrader. La ressource en migrateurs et plus particulièrement en saumons de printemps est à l'agonie. En 2018, pour plus de 1000 permis de pêche au saumon qui ont été délivrés, moins de 250 prises ont été déclarées et ce sont moins de 150 pêcheurs qui ont utilisé leur bracelet au moins une fois (...)

"Selon les chiffres de l'ADRM (Association de défense des ressources maritimes), et d'après les données de l'IFREMER, ce sont plus de 4000 saumons qui sont braconnés sur le littoral océanique.
Par ailleurs, nos informations venant des meilleures sources sur les prises estuariennes et fluviales font état de plus de 4000 prises écoulées sur les marchés parallèles tant en France qu'en Espagne..."

"Nous exigeons l'interdiction de la commercialisation du saumon sauvage"

"Partout dans le monde, des milliers de pêcheurs sportifs vivent leur passion sur des rivières et des fleuves où la faune et la flore sont jalousement préservées, où le braconnage est durement réprimé. Des vallées entières du Canada, d'Ecosse, d'Irlande, des pays scandinaves y compris de Russie, vivent et prospèrent autour du saumon, le poisson-roi. Nous n'avons rien à leur envier, au contraire ! Des centaines d'emplois sont en jeu et sont l'avenir de notre région.

"Pour cela nous exigeons l'interdiction de la commercialisation du saumon sauvage, de la truite de mer et autres migrateurs, et de toutes formes de pêches professionnelles sur l'Adour et les gaves (dont le port de Bayonne et les Nives)."

 

 

La lettre au préfet de Région

Lors de l'assemblée générale, le président Antoine Domenech  communiqua la teneur de la lettre adressée par Salmo Tierra/ Salva Tierra, ce début d'année, au préfet de Région (la réponse est attendue) :

"Vous avez dans le cadre de vos compétences, un rôle essentiel dans la protection et la gestion des poissons migrateurs et des espèces marines. La pêche aux filets dans le port de Bayonne, le trafic international de pibales organisé par des réseaux mafieux, le pillage des bars et des salmonidés dans les Baines par des bateaux clairement identifiés sont régulièrement dénoncés par nos associations.

"Cette situation ne saurait perdurer dans un Etat de droit où l'intérêt général devrait s'imposer quand il s'agit du bien commun.

"Les enjeux écologistes, financiers, économiques qui accompagnent la gestion et l'exploitation des poissons migrateurs, exacerbent les passions et cristallisent l'antagonisme entre une vingtaine de pêcheurs estuariens et fluviaux et les habitants des vallées des gaves et des nives. Ces derniers ne supportent plus le pillage d'une ressource piscicole amphihaline vitale pour la création de nouveaux emplois générés par le développement d'un tourisme halieutique autour de la pêche sportive du saumon et aussi des autres poissons migrateurs."    

Le soutien unanime du Pays de Béarn

Lundi dernier, c'est à dire deux jours après l'assemblée générale de Salmo Tierra/Salva Tierra, le conseil métropolitain du Pays de Béarn, présidé par François Bayrou, a été sollicité par Jean Labour pour voter une motion appelant à soutenir les actions juridiques engagées par les associations pour la sauvegarde du saumon, "à l'encontre des pêcheurs aux filets illégaux de l'estuaire de l'Adour".

François Bayrou a été le premier à défendre cette motion votée dans une belle unanimité.

https://salmotierra-salvatierra.com/le-pays-de-bearn-pour-la-defense-du-saumon-la-rep-4-mars-2019/

De gauche à droite : Bernard Lafite (dossier migrateur, environnement), Jacques Gjini (président AAPPMA du gave d'Oloron), Antoine Domenech (président), Pierre Bernard (secrétaire général), Jacques Louvigné (aministrateur chargé de la qualité de l'eau), Louis Dupont (nouvel administrateur responsable de la communication)

De gauche à droite : Bernard Lafite (dossier migrateur, environnement), Jacques Gjini (président AAPPMA du gave d'Oloron), Antoine Domenech (président), Pierre Bernard (secrétaire général), Jacques Louvigné (aministrateur chargé de la qualité de l'eau), Louis Dupont (nouvel administrateur responsable de la communication)

Jacques Louvigné conférencier du saumon

Membre fondateur de Salmo Tierra, Jacques Louvigné, enseignant à la retraite, a quitté le secteur de Sauveterre-de-Béarn pour s'établir à Saint-Jean-Pied-de-Port où son épouse possède une maison de famille.

Il a rassemblé documents et photos pour faire vivre, à travers des conférences, la fabuleuse histoire du saumon. Il fera une intervention le samedi 27 avril, à 18 heures, à la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port. Il a également l'intention d'animer des rencontres dans les écoles, d'organiser  des conférences en Béarn et Pays Basque.  Une façon pour l'association Salmo Tierra/Salva Tierra de faire de la pédagogie et de sensibiliser les habitants sur la chance qu'ils ont de vivre dans une région traversée par des rivières à saumons (Gaves et Nives), terrain de pêche sportive unique en France, et source de développement touristique.

Pierre Bernard, responsable de l'administration générale et du site web, Jacques Louvigné qui prépare un programme de conférences et d'interventions dans les écoles

Pierre Bernard, responsable de l'administration générale et du site web, Jacques Louvigné qui prépare un programme de conférences et d'interventions dans les écoles

Paul Vangerdinge, ancien président de Saumons des gaves, durant son intervention

Paul Vangerdinge, ancien président de Saumons des gaves, durant son intervention

Pétition : plus de 4000 signatures !

La pétition "Stop à la pêche commerciale du saumon de l'Adour", lancée sur le web par Salmo Tierra-Salva Tierra et l'ADRM (Association de défense des ressources maritimes) vient de passer le cap des 4000 signatures.

Elle se poursuit et va même être relancée en en l'élargissant à d'autres horizons que celui des pêcheurs.

Voici le lien pour participer : https://www.change.org/p/stop-%C3%A0-la-p%C3%AAche-commerciale-du-saumon-de-l-adour?recruiter=61629574&utm_source=share_petition&utm_campaign=psf_combo_share_initial.pacific_email_copy_en_gb_4.v1.pacific_email_copy_en_us_3.control.pacific_email_copy_en_us_5.v1.pacific_post_sap_share_gmail_abi.gmail_abi.lightning_2primary_share_options_more.control&utm_medium=whatsapp

SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE
SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE

Louis Dupont, a été élu, à l'unanimité, administrateur de Salmo Tierra/Salva Tierra. Installé à Bayonne il dirige un bureau de graphisme (www.louis-dupont.com).

Il va mettre ses compétences au service de l'association Salmo Tierra dont il va s'occuper de la communication. Il vient de créer le nouveau logo présentant le saumon entre les Pyrénées où il vient se reproduire et la mer où il devient adulte.

SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE
SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE
SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE
SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE

Demandez "La Gazette du Béarn des Gaves" !

SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE

Le "Petit Cantonal" de Navarrenx a pris la dimension de la nouvelle Communauté de Communes Navarrenx, Salies, Sauveterre. 

Il a changé de nom. C'est désormais "La Gazette du Béarn des gaves" avec plus de pages, plus d'informations locales, et un nouveau look qui apporte de la couleur dans une mise en page dynamique.

La Gazette du Béarn des gaves est un mensuel de 10 pages, associatif et gratuit !

Dans le numéro de ce mois de mars, une demi page est consacrée  à l'association Salva Tierra/Salmo Tierra sous le titre évocateur : "Ce saumon pillé illégalement" . Dans une autre page on découvre Lili, Jessica, Marie-France, Kattalin, Laura et Christine, six jeunes femmes "qui ont la pêche !" Mais ce n'est pas la pêche à la ligne ! A découvrir et à savourer !

Notre ami Jean-Pierre Dupré, rédacteur en chef, a présenté et offert à tous le pêcheurs présents à l'assemblée générale de Salmo Tierra/Salva Tierra, un exemplaire de La Gazette du Béarn des gaves ce petit territoire qui a tout d'un grand pour devenir une destination touristique  reconnue ! Avec le saumon comme emblème !

-o-o-o-

"Le pôle métropolitain du Pays de Béarn, présidé par François Bayrou,  unanime pour la défense du saumon"

(Journal La République des Pyrénées du mardi 5 mars)

 

Jean Labour avait promis d'intervenir auprès du Pays de Béarn. Il l'a fait. Avec succès ! 

Journal La République du mardi 5 mars 2019

Journal La République du mardi 5 mars 2019

SAUMON :  LES VALLES DES GAVES IRONT MANIFESTER LE LUNDI DE PAQUES AU PORT DE BAYONNE

Partager cet article

Repost0
Published by Jean Sarsiat - dans Sauveterre-de-Béarn

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche