Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 14:55
Le cinquième livre de Jean Casanave

Le cinquième livre de Jean Casanave

Le minimum syndical religieux que l'on doit connaître

C'est un livre passionnant. On se laisse porter par le récit romanesque qui apporte, de manière plaisante et originale, l'essentiel de l'histoire de la religion chrétienne avec ses racines juives, la vie de Jésus, l'organisation de l'église jusqu'aux tout derniers événements de cette année 2020.

L'abbé Jean Casanave a eu l'idée de ce livre, après une rencontre survenue lors d'une légère intervention médicale. Questionné sur son activité, il fut surpris que le médecin et l'infirmière lui avouent ne rien connaître de la Bible. "C'est pourtant un monument de culture !" s’est-il dit sur le chemin du retour. Ainsi germa dans sa tête l’idée d’écrire un ouvrage, accessible à tous, pour mettre en perspective l’histoire de Jésus et de l’Église à travers les textes bibliques.

Durant la longue période de confinement de ce début d'année, Jean Casanave s'attela donc au clavier de son ordinateur. Pour faire vivre son récit, il trouva une formule originale en donnant la parole au bœuf de la crèche.

"Réparer l'église"

De façon à la fois simple et documentée, dans un style mêlant gravité, humour, même fantaisie, il nous guide de Bethléem jusqu'aux crèches actuelles, sur les chemins de "l'un des courants spirituels les plus importants de l'histoire des religions et du monde". Un monde "à la fois tragique dans sa fragilité et sublime par ses possibilités." 

L’ouvrage prend même des allures de polar, lorsque le ruminant se retrouve au Vatican, chef des services secrets.. Dans le dernier chapitre,  à partir d'un constat sans concession, une réflexion est engagée et des suggestions sont avancées « pour réparer l’Église ».

« Le roman inachevé du bœuf de la crèche » (éditions Médiaspaul) (1) est le cinquième livre de l’abbé Jean Casanave, prêtre à la retraite, retiré à Jasses. Il signe cet ouvrage sous le pseudonyme de Jan de Bartaloumé, du nom de sa maison natale, l'une des plus anciennes propriétés du village, qui est recensée dans le cartulaire de Gaston Fébus.

Jean Sarsiat   

(C'est la copie de l'article du journal Sud-Ouest du 24 octobre et de son site web :   https://www.sudouest.fr/2020/10/24/le-boeuf-de-la-creche-prend-la-parole-7999786-4188.php?fbclid=IwAR2Bou8FY8kPT-Mju2B5jUvhwesQnto5av8AV4OhHpIYciVZCfTvU7GsBtE  )
                                              

(1) "Le roman inachevé du boeuf de la crèche"  est vente dans les librairies depuis le 20 octobre. Prix 11 €.

Le blog de Jean Casanave, "Eclats de vie, réflexions d'un prêtre du pays des gaves" : http://jeancasanave.blogspot.com/

 

 

Jean CASANAVE DONNE LA PAROLE AU BOEUF DE LA CRECHE
Jean CASANAVE DONNE LA PAROLE AU BOEUF DE LA CRECHE

Points forts :

‒ Sur fond de la crèche de Bethléem, le défilement de l’histoire religieuse de l’humanité.
‒ De la crèche à l’Église, une histoire de rebonds et des défis.
‒ Un récit entraînant qui porte à réfléchir librement.
‒ Une plume alerte assaisonnée d’humour, mais toujours avec du sens.

 

Lu dans le journal Sud-Ouest...

Jean CASANAVE DONNE LA PAROLE AU BOEUF DE LA CRECHE

Rectificatif : ligne 14, lire "le médecin" et non "le chirurgien".

-o-o-o-

... et dans La République et l'Eclair des Pyrénées

Jean CASANAVE DONNE LA PAROLE AU BOEUF DE LA CRECHE

Premières réactions de lecteurs :

Un non croyant : "Présenté comme ça, ça me parle..."

Un voisin de Jasses : "J'ai ouvert le livre et je ne l'ai refermé qu'après avoir fini sa lecture. Le boeuf m'a fait faire un voyage de 2 000 années. Je l'ai suivi avec beaucoup d'intérêt et de plaisir. Culturellement j'ai appris des choses." 

Un croyant : "J'ai parcouru ce livre comme on lit un roman. Ce fut également une bonne révision de la bibleLa dernière partie sur l'état de l'Eglise, sur ce qui pourrait la "réparer", nourrit ma réflexion. C'est une question qui m'interpelle." 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche