Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 17:42

"Ceux qui me connaissent  le savent,  je ne sonne le tocsin que s'il y a le feu !"   déclarait hier midi René René Ricarrère, conseiller régional d'Aquitaine, qui estime que la ligne ferroviaire Dax-Puyoo-Orthez-Artix-Pau est en grand danger !

La LGV  (Ligne Grande Vitesse) Bordeaux-Pau, dont le tracé définitif  va être décidé cet été ou à l'automne,  passera-t-elle par Puyoo-Orthez-Artix ?

Il y a bien le feu ! On n'est pas  à l'abri du  scénario catastrophe  qui entrainerait  "l'effacement du bassin ferroviaire Dax-Puyoo-Orthez-Artix-Pau, car,  de ligne principale, la ligne deviendrait  secondaire et perdrait ses TGV".

"Il faut donc agir vite "  avertit René Ricarrère qui lance "l'appel du 30 mars 2009" avec à l'appui un site internet   (
www.Lgv-orthez-oui.com ) qui présente le dossier et recueille les soutiens pouvant venir de tous les horizons.

Parallèlement à cet appel, il a été décidé, à l'unanimité des personnes présentes à la réunion qui s'est tenue au restaurant la Casa, à Orthez,  de constituer  le collectif "LGV-orthez-oui" et de contacter le plus rapidement possible  "les élus, les acteurs économiques et les forces vives des Pyrénées-Atlantiques".

C'est tout le bassin Ouest Béarn,  Est Pays Basque (Mauléon, Saint-Palais) et Sud des Landes (la Chalosse) irrigué par la gare TGV d'Orthez qui est concerné.

-

+ 28% et + 19% !
Le réseau ferroviaire est divisé en divers axes. Entre 2007 et 2008, en  terme de recette, l'axe Bx-Dax-Orthez-Pau a augmenté  de 28% ( 1ère progression d'Aquitaine) ;  en terme de trafic, la progression est de 19% (la 2ème d'Aquitaine).
Ainsi, on peut affirmer qu'au niveau de l'attractivité, de la rentabilité, mais aussi de la sécurité et de la protection de l'environnement,  c'est le tracé existant qui s'impose !


De Bellocq/Salies à Baudreix, de la Chalosse à Mauléon, ils se sont retrouvés lundi 30 mars, à la Casa à Orthez,  autour de René Ricarrère,  pour lancer le collectif   LGV-ORTHEZ-OUI

-
Des acquis à défendre à tout prix

"Dans le bassin ferroviaire d'Orthez,  si  "Orthez ville TGV"   disparait, aller à Pau, à Dax ou à X (à créer de toute pièce) : c'est instaurer de l'inégalité et de l'iniquité entre les territoires ; c'est retirer des acquis à notre ville et à notre territoire ; c'est demander aux voyageurs de commencer d'abord à se "coltiner" 1h30, voire plus, de transport d'approche en toute saison, par tous les temps, sur des routes pas faciles que nous connaissons bien ici, le train ayant été supprimé depuis longtemps dans les pré-Pyrénées"

"Autant dire que le slogan en préparation : "Avec le train, depuis Pau, je vais à Bordeaux en 1 heure et à Paris en  3 heures"  , risque d'être détourné et complété par des dizaines de milliers de Béarnais, de Basques et de Landais qui pourront dire : "Oui, d'accord, mais d'abord je vais faire une longue "promenade" pour accéder à la lointaine LGV, promenade imposée qui annulera - en temps, en risque, en fatigue, en stress - le bénéfice de la grande vitesse."

 

 

 



"Toutes les générations ont à gagner à ce que la LGV sillonne notre région sur une ligne qui fait tous les jours ses preuves. A ceux qui doutent, conseillons-leur de se rendre en gare et d'observer : lycéens, étudiants, travailleurs, voyageurs-loisirs, retraités... ils sont tous présents au rendez-vous du train. Le 21ème siècle sera le siècle du train. Encore faut-il que le train soit au rendez-vous !.. "

 

Le dossier "Avec la LGV, un projet de développement" est diffusé depuis lundi 30 mars. On peut en retrouver les grandes lignes sur  www.LGV-orthez-oui.com  , un site lancé depuis également le 30 mars !

-
Pour participer au débat, pour apporter son soutien, pour donner son avis, on peut  aller sur le site internet ou bien écrire à René Ricarrère, 5, rue Frédéric Mistral, 64300 Orthez.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Sarsiat - dans Orthez
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • Ce  pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche