Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 21:56
Spectacle sur le thème des Mouusquetaires, organisé par la Comminauté de communes de Navarrenx, en août 2016

Spectacle sur le thème des Mouusquetaires, organisé par la Comminauté de communes de Navarrenx, en août 2016

Il prend la poussière dans les cartons de la Communauté de Communes du Béarn des gaves. La fusion des trois anciennes intercommunalités (Navarrenx, Salies, Sauveterre) lui a été fatale. Il s'agit du  dossier concernant l'étude d'un site  culturel autour des  mousquetaires béarnais.

L'idée d'un espace dédié aux Mousquetaires,  dans la cité des Remparts, avait trouvé, il y a 5 ans,  ses réelles justifications historiques. Lancé en 2015, le projet prit son élan en 2016, porté par la Communauté de Communes de l'ancien canton de Navarrenx (CCCN). Puis, curieusement, dès le regroupement au sein de la structure Béarn des gaves, il semble être  passé aux oubliettes... 

Mais voilà qu'à la faveur de l'actualité électorale,  poussées par des vents favorables, des réactions se manifestent pour relancer le dossier. Le nouveau livre sur les Mousquetaires béarnais,  édité par Cercle Historique de l'Arribère et écrit par Joseph Miqueu, conforte l'intérêt culturel et touristique de ce projet. S'ajoute la brûlante actualité de la Route Européenne d'Artagnan dont le département des PA est partie prenante et qui devrait faire de Navarrenx une halte incontournable. S'ajoute la volonté, affichée par le tissu associatif et de nombreux acteurs économiques, de voir sur Navarrenx se développer un projet intercommunal  qui présente un intérêt majeur pour valoriser le Béarn des gaves.

J.S.

 

-o-o-o-

 

Nous avons retrouvé le rapport d'étape de 2016

Pour enrichir la réflexion, voici, ci-dessous, le rapport intermédiaire rédigé en 2016 par un groupe de travail, sous la conduite éclairée  de Philippe Castay, mandaté par la Communauté de communes de Navarrenx :

 

"Navarrenx et les Mousquetaires"

 

CONTEXTE 


Lors de sa séance du 18 février 2016, le conseil de communauté a souhaité pouvoir définir les suites à donner aux propositions de M. Joseph Miqueu, président du C.H.AR (Cercle Historique de l'Arribère), de lier Navarrenx au thème des Mousquetaires. Ces propositions avaient préalablement été présentées conjointement aux commissions tourisme et associations le 30 novembre 2015. 
A cet effet, il a été demandé qu’un groupe de travail soit constitué autour de Philippe Castay.

Le groupe de travail a rassemblé :

- Marie-Rose Basterreix, agent territorial à la CCCN (Communauté de communes du canton de Navattenx),

- Martine Cheniaux, membre, conférencière et auteur au C.H.AR,

- Lindy Gander, commerçante et acteur économique,

- Joseph Miqueu, président du C.H.AR et auteur d’ouvrages historiques sur les Mousquetaires,

- Michel Puharré, vice-président de la CCCN en charge du tourisme,

- Cécile Tison, historienne et animatrice du Pays d’art et d’histoire Béarn des gaves,

- Philippe Castay, acteur économique et membre du C.H.AR. 


Le groupe s’est réuni 3 fois et a établi une première synthèse des orientations qu’il préconise. Il lui a semblé pertinent, avant d’approfondir ses travaux, de présenter cette synthèse à la commission tourisme puis au conseil communautaire, afin de recueillir les avis des élus et prendre les premières décisions. 
Le présent rapport expose cette synthèse et décrit in fine les décisions attendues de la CCCN à ce stade.

POURQUOI ASSOCIER NAVARRENX ET LES MOUSQUETAIRES ?
 
La réalité historique et la célébrité romanesque

Les mousquetaires du Roi sont d’abord une réalité historique. 
Le corps des mousquetaires de la maison militaire du roi de France est créé en 1622 sous Louis XIII. C’est un corps d’élite et de parade, au service du souverain, pour assurer sa sécurité.  
Son commandement effectif est alors assuré par Jean-Armand du Peyrer, comte de Tréville, qui est né à Oloron Sainte Marie, et descendant d’une famille de Saucède. 
Les mousquetaires du roi poursuivent leur mission sous les règnes de Louis XIV à Louis XVI, qui dissout leur corps. Il sera ensuite reformé mais disparaîtra définitivement  en 1816. 
Alexandre Dumas a immortalisé ces militaires dans la trilogie «Les Trois Mousquetaires», «Vingt ans après» et «Le Vicomte de Bragelonne». Le roman a ainsi rendu immensément populaires les mousquetaires du règne de Louis XIII, mais ne peut pas être considéré comme une œuvre historique, tant les libertés prises avec l'histoire sont nombreuses.  
Pour autant, Alexandre Dumas met en scène des personnages qui ont réellement existé et sont pour trois d’entre eux béarnais. Outre d'Artagnan, le gascon, originaire de Lupiac (32), ce sont :

- Athos, de son vrai nom Armand de Sillègue, d’Athos d’Autevielle, originaire d’Autevielle près de Sauveterre de Béarn,

- Porthos, de son vrai nom Isaac de Pourtau, baptisé à Pau, issu d’une famille originaire d’Audaux, détenteur d’un manoir à Camptort et qui a terminé sa carrière comme garde des munitions à Navarrenx,

- Aramis, de son vrai nom Henri d’Aramits, titulaire de l’abbaye laïque du village d’Aramits. 
 
Navarrenx au coeur du territoire des mousquetaires  

Navarrenx est totalement légitime pour évoquer l’histoire et perpétrer la légende des Mousquetaires. C’est d’abord grâce à Porthos, un des plus célèbres d’entre-eux, dont la vie a gravité autour de Navarrenx.  
Navarrenx est également au centre de ce territoire, d’Autevielle à Oloron, Aramits et Trois-Villes, qui rassemble les autres personnages du roman. 
On notera également qu’un frère aîné de D’Artagnan, Paul Batz de Castelmore, lui-même mousquetaire de la garde du roi, a été gouverneur de Navarrenx de 1667 à 1703. 

 La place forte du XVIIe siècle, celle à laquelle le roi Louis XIII a rendu visite en 1620 puis qu'ont connue les mousquetaires, se livre encore à nos yeux aujourd'hui en grande partie telle qu’elle était à cette époque. Notons également que la porte aujourd'hui disparue à l’entrée nord-est de la ville, portait le nom de «porte de France» ou «porte des mousquetaires».  
Navarrenx possède un des patrimoines militaires les mieux préservés de l’époque moderne. Il est rare en France et sans équivalent dans le sud-ouest. Navarrenx est le lieu idéal, sinon unique, où évoquer et faire revivre les mousquetaires et leurs faits d’armes, des fortifications aux casernes en passant par l'arsenal.
 

En faire un levier de développement 

Associer Navarrenx et les Mousquetaires est parfaitement légitime sous les aspects de l'histoire et du patrimoine. C’est aussi complètement cohérent avec l’identité que s’est choisie Navarrenx, autour du patrimoine et de l’histoire, de l’authenticité et la qualité de vie, grâce à des activités économiques centrées sur le tourisme et la nature. 

Le thème des Mousquetaires peut et doit ainsi devenir un puissant levier de développement territorial, à vocation touristique, culturelle et donc économique.

Il s’agit de faire preuve d’un opportunisme de bon aloi. Exploiter le thème des mousquetaires, ce ne sera pas renoncer aux atouts déjà mis en avant pour le territoire : bastide, fortifications bastionnées, place forte, nature, sports d’eaux vives, saumon… 

Ce sera y ajouter un thème complémentaire et cohérent, qui bénéficie d’une image particulièrement positive dans la culture populaire française  et d’une grande notoriété internationale en raison du succès des romans d’Alexandre Dumas et de leurs multiples adaptations cinématographiques. Cette renommée reste importante y compris dans les pays non francophones, particulièrement aux Etats-Unis.

EBAUCHE D’UN PLAN D’ACTIONS 
 
A ce stade, le groupe de travail présente des orientations qui devront être travaillées et mises en place au fil des années, avec des moyens à dégager dans la durée. Ces orientations devront être portées tant par les acteurs institutionnels (principalement la communauté de communes et la commune de Navarrenx, avec le soutien du département, de la région et de l’Europe) que par des initiatives privées d’acteurs économiques. 
Dans ce qui suit, elles sont soit décrites explicitement,  soit illustrées par similitude avec des actions conduites dans d’autres territoires et sur d’autres thèmes comparables. 
 

Médiation scénographique
Pour faire venir et séjourner un public en territoire rural, il est essentiel de proposer une offre culturelle qui  ne se limite pas à donner à voir un patrimoine. Il faut aussi le valoriser, permettre de s’approprier son sens et sa valeur, son héritage culturel et historique.  
La médiation désigne l’ensemble des acteurs et des techniques d’information et de communication, qui permettent  au public cette appropriation du patrimoine et de la culture. 
Elle prend des formes diverses et complémentaires, dans des lieux variés. 

 

A Navarrenx, on peut ainsi imaginer : 


ESPACES PUBLICS, PLACES ET MONUMENTS DE LA VILLE 
Panneaux pédagogiques, illustrations, citations… Visites guidées à thème, Sculptures et statues… A titre de comparaison, les statues en bronze des Mousquetaires sur la place de la cathédrale de Condom et le pêcheur monumental installé sur la commune de Susmiou sont des œuvres qui attirent le regard des touristes et s’inscrivent dans leur mémoire. 


ESPACE D’EXPOSITION 
Un espace permettant d’accueillir une exposition permanente et des expositions temporaires. Ce lieu d’ores et déjà en projet pour le territoire, les thèmes de la bastide et du saumon ont été évoqués. Le thème des Mousquetaires pourrait en devenir une dimension majeure. 
On ne parlera pas d’espace muséographique car il sera difficile de constituer une collection à valeur historique. 

Il s’agirait plutôt d’un centre d’interprétation et de médiation, qui mettra en œuvre des techniques numériques et ludiques. 
Des exemples de dimension comparable ont été identifiés à Montpazier (24) – le Bastideum – ou à Magescq (40). 

A Navarrenx, deux localisations semblent pertinentes : la friche industrielle acquise par la CCCN et intramuros le foncier délaissé par la société Etchegintza.

 La scénographie permettra de se servir de la notoriété des personnages des romans de Dumas pour expliquer une réalité historique et l’identité culturelle béarnaise. On exposera la spécificité des cadets de Gascogne pour comprendre l’organisation sociale liée au système de primogéniture pyrénéenne. On présentera la spécificité régionale des abbayes laïques, dont Aramis est un représentant. 
 
Animations culturelles

Navarrenx pourra devenir le lieu de diverses conférences, colloques, présentations de publications, salons, abordant le thème des Mousquetaires. 
 
 Animations festives

Des événements pourront rythmer une saison touristique étendue. Dans l’esprit des Médiévales qui se tiennent maintenant depuis plusieurs années, on peut imaginer créer une fête des mousquetaires, comme il en existe à Cornod (39). 

Des animations théâtrales, destinées à un large public, peuvent offrir des spectacles de cape et d’épée. Un avant goût nous en a été donné lors de la commémoration des vingt ans du C.H.AR, avec une représentation de Cyrano de Bergerac. 

Afin de concrétiser tout de suite le lien entre Navarrenx et les mousquetaires, la troupe Les Lames sur Seine pourrait donner une nouveau spectacle dès le samedi 6 août 2016 dans le cadre très évocateur du théâtre des Echos à Navarrenx. 
Par ailleurs, des prestataires se sont proposés pour organiser des animations équines, des démonstrations de combat à l’épée. 
 

 

Développements commerciaux

Les acteurs économiques locaux, principalement ceux tournés vers les activités touristiques, pourraient développer  des produits dérivés : 

↗ décoration à thème chez les hébergeurs (hôtellerie, chambres d’hôtes…),

↗ assiettes ou desserts adaptés dans la restauration,

↗ produits culturels et dérivés chez les commerçants (BD, livres, accessoires de cape et d’épée…)… 
 
Etape sur la route d'Artagnan

Navarrenx peut s’inscrire dans le projet de «Route européenne d’Artagnan». 
L’AERA (Association Route Européenne d’Artagnan) veut constituer la première route équestre détenant le label Route Européenne décerné par le conseil de l’Europe. Elle veut  ainsi répondre aux envies des cavaliers et des attelages de voyager au long cours. Cette route doit aussi ultérieurement être utilisable par des piétons et des cyclistes. 
L’AERA a choisi de suivre un itinéraire évocateur de d’Artagnan et des mousquetaires pour l’image et les valeurs qu’ils représentent : panache, bravoure et séduction, coopération, solidarité, valeur ajoutée du groupe vis-à-vis de l’individu. 
Cavalier émérite, d’Artagnan, né à Lupiac dans le Gers et mort au siège de Maastricht, a parcouru l’Europe dans tous les sens pour le service du roi Louis XIV. 
Si cette route voit le jour, il est acquis grâce à l’action du C.H.AR qu’elle marquera une étape à Navarrenx

Navarrenx tend les bras aux Mousquetaires

Navarrenx tend les bras aux Mousquetaires

DECISIONS ATTENDUES 
 

L’approbation du Conseil communautaire de la CCCN est demandée pour que Navarrenx s’approprie le thème des mousquetaires. 
C’est une opportunité à saisir à court terme, pour affirmer ce lien avant l’évolution des EPCI qui interviendra au 1er janvier 2017. 
Pour concrétiser ce lien, des actions de communication vers les médias sont souhaitables avant l’été, à porter par le président de la CCCN en lien avec le maire de Navarrenx. 
Comme «preuve» de ce lien, le groupe de travail demande à la CCCN de prendre en charge l’organisation d’un spectacle de cape et d’épée le samedi 6 août 2016 à Navarrenx. 
Le groupe se propose enfin d’approfondir les conditions de mise en œuvre d’un plan d’actions, et demande l’autorisation d’engager des démarches auprès d’autres institutions, en particulier pour pouvoir mobiliser des fonds régionaux et européens
 

"NAVARRENX ET LES MOUSQUETAIRES"  : LE DOSSIER QU'IL FAUT REVEILLER !
"NAVARRENX ET LES MOUSQUETAIRES"  : LE DOSSIER QU'IL FAUT REVEILLER !

En août 2016, au Théâtre des Echos, la Communauté de communes du canton de Navarrenx avait organisé un spectacle mettant en scène les célèbres mousquetaires :

http://www.paysdesgaves.com/2016/08/navarrenx-place-forte-des-trois-mousquetaires.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
              sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche