Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 00:35

La médiathèque Jean-Louis Curtis, mise en route  et baptisée par la municipalité Issartel, poursuivie et achevée par la municipalité Molères, est l'exemple d'une continuité républicaine harmonieuse.

Dans cette ville d'Orthez où les joutes politiques sont vives, cette unanimité apporte  un peu de sérénité dans la vie locale.

Dans son discours, le maire Bernard Molères parla de la riche histoire littéraire de la cité de Fébus, désormais portée et diffusée par cette médiathèque qu'il compare "à un vaisseau tourné vers l'avenir et vers les jeunes, avec un rayonnement  sur tout le canton et sur les cantons voisins".

En prolongement de l'aspect culturel, Bernard Molères veut encourager le volet économique de la chaîne du livre (piste élaborée par la Communauté de communes) et profita de la présence du préfet des Pyrénées-Atlantiques pour affirmer tout l'intérêt que portait la ville d'Orthez à un autre dossier, en cours, qui avait été lui aussi lancé par la précédente municipalité. Il s'agit du  projet de Pays d'Art et d'Histoire (Orthez, Navarrenx, Salies, Sauveterre) qui en attente du feu vert ministériel. "Ce dossier est bouclé, nous sauhaitons maintenant qu'il progresse à vitesse grand V" insista le maire.

La médiathèque Jean-Louis Curtis est un outil moderne, fonctionnel et convivial, une sorte de première pierre d'un  Pays d'Art et d'Histoire qui ne devrait pas tarder à se bâtir.

J.S.

Voir également  le reportage des premiers spectacles à la médiathèque (conférence, concert, conte... convivialité) en cliquant ICI



De gauche à droite, David Habib, député d'Orthez, René Descazeaux, maire adjoint d'Orthez, Bernard Molères, maire d'Orthez, Philippe Rey, préfet, René Ricarrère, représentant Alain Rousset  président du conseil régional, Michel Labourdette, président de la communauté de communes d'Orthez, Monique Lara-Lange, représentant Jean Castaings président du conseil général





SUIVEZ LE GUIDE !

René Descazeaux, adjoint au maire en charge de la culture, et Etienne Mainguet, attaché culturel de la ville


Le lendemain de l'inauguration, première rencontre à l'espace Francis Jammes : les auteurs locaux ont présenté leurs coups de coeur











-
Dans le cortège inaugural ...
Les deux anciens maires, René Ricarrère et Thierry Issartel

Jacques Destandau, ancien maire d'Orthez,  et Eric Gildard, adjoint à la culture durant le premier mandat de René Ricarrère




La directrice et l'architecteStéphanie Orliac, directrice de la médiathèque,  et l'architecte Frédéric Laffitte (St Médard en Jalles) : ils peuvent être satisfaits, cette belle réalisation fait l'unanimité

-

GAUCHE-DROITE ET AU MILIEU ...LES COMMERCANTS
Majorité et opposition se sont avancés pour se saluer, sous le regard des deux présidents des commerçants/. Visages souriants pour certains, visages un peu crispés pour d'autres

COSTARD CRAVATEVeste à chevrons très classe, cravate assortie, Méphistos neufs, René Descazeaux était sur son 31. Il a fait sensation et a été félicité dès son arrivée par les filles de la médiathèque.
"Profitez en, vous ne me verrez pas de sitôt en cravate" leur a-t-il lancé.
Ce n'est pas tous les jours qu'on inaugure une médiathèque

"LES HOMMES DE L'OMBRE"

Eclairage mauvais. Photo loupée ! Les deux sujets, J-P Duchon et J-P Darrigrand n'ont pas voulu que nous prenions  un deuxième cliché. Ils trouvent le premier (voir ci-dessus) très réussi. Et ils  nous ont même soufflé la légende  dont nous en avons fait le titre.
-

Ciseaux rutilants

Bernard Molères tenait au bout de ses doigts  un beau ciseau, celui utilisé pour couper le ruban tricolore. Nous nous sommes précipité pour la photo. "C'est le ciseau rutilant qui vous intéresse" m'interpella une dame. "C'est surtout parce qu'il est rouge"  lui répondis-je. Réplique de la dame d'un ton sec : "Vous ne savez donc pas que rutilant est synonyme de rouge ?"

J'ai sauté sur le premier dictionnaire. J'ai eu confirmation que rutilant veut bien dire "qui brille d'un vif éclat" (ça tout le monde le sait)  mais j'ai été  fort surpris d'apprendre que ce qualificatif signifie, en premier, "d'un rouge vif".

C'est très instructif de fréquenter la médiathèque.
-

CONTACT

Les deux élus à la  députation et  à la région ont chaleureusement  félicité les deux actrices de la Compagnie Eclat de Lyre, d'Orthez,  qui ont animé (avec deux compères) le spectacle/création qui lança le programme de l'inauguration.

Peut-être de futurs contrats, en perpective,  du côté de l'hôtel de Région ou du Palais Bourbon ? Seul problème les deux parlementaires, dans leur élan d'enthousiasme, ont omis de demander les coordonnées à ces dames. Réparons cet oubli : le numéro de portable est le 06 32 19 47 51.

La Compagnie Eclat de Lyre est spécialisée dans les créations, spectacles musicaux, concerts à domicile et lectures musicales.
-

LA TETE DANS LE LIVRE
Durant le spectacle, durant la visite inaugurale et durant les cinqs discours qui suivirent, ce jeunes homme (photos ci dessus et ci dessous) était ailleurs. Complètement étranger à ce qui se passait autour de lui, plongé dans la lecture d'un  livre (de la médiathèque) qu'il dévorait d'un bel appétit... C'est beau la passion de lire !

-

EN RAYON

Culture (à gauche) et tourisme (à droite), côte à côte, dans un rayon de la médiathèque. Dans ce futur  pays "d'art et d'histoire"  quoi de plus complémentaire que le culturel et le touristique ?  N'est-ce pas Jacques Canet, attaché culturel de la ville d'Orthez,  et Jacques Sarthou, président honoraire de l'Office de tourisme ? Dans leur spécialité  ils  en connaissent un rayon.
-

"7 minutes pour se faire aimer" !


L'ancien maire, Thierry Issartel, très discret  depuis un an, a fait sa première apparition,  en tant qu'invité, dans une réunion publique à Orthez. Lors des discours officiels il était encadré de ses deux anciennes adjointes à la culture, Stéphanie Moutet et Cathy Soublès.
Le lendemain il participait à la médiathèque , espace Francis Jammes, à ... "7 minutes pour se faire aimer", une rencontre où sept Orthéziens  disposèrent, chacun, de 7 minutes pour présenter un auteur.

A l'évidence Thierry Issartel  n'a plus envie de briguer un nouveau mandat public  et se refuse à commenter la première année de la nouvelle municipalité. Son métier de professeur d'histoire, ses recherches, l'écriture d'un nouveau livre, diverses conférences, et sa passion pour la musique, occupent largement son temps. 
Toutefois il ne cache pas qu'il garde toujours  "ses convictions fondamentalement centristes". Et de préciser : "Quand je parle de centre il s'agit bien évidemment du Modem de François Bayrou et non de l'un des ersatz satellisés par la majorité sarkozyste". Lire son blog  :
http://thierryissartelorthez.hautetfort.com/

Préfet  musicien ?
Invité à s'avancer pour prononcer son discours, le préfet Philippe Rey s'est retrouvé juste devant le pupitre des musiciens. Il a aussiôt prévenu son auditoire : "Je ne vais ni chanter ni jouer de la musique".
Mais il n'a pu s'empêcher, à un moment, de ponctuer son allocution en pianotant, avec ses longs doigts,  sur le pupitre. Et il tenait son micro comme un musicien sa clarinette.   Il y avait le geste mais pas le son.


Il était là...


Il était présent... mais en photo seulement. L'académicien René de Obaldia,  parrain de la bibliothèque Jean-Louis Curtis , était excusé. Agé de 90 ans il ne put faire le déplacement. Le maire Bernard Molères donna lecture d'un chaleureux message d'encouragement et de remerciement que lui avait fait parvenir l'écrivain.

Le portrait  de René de Obaldia sera certainement accroché sur un des murs de la médiathèque.

LES COUSINS DU PARRAIN
Françoise, la petite cousine de René de Obaldia,  habite Orthez (Sainte-Suzanne, route de Navarrenx) depuis le début des années 2000. Sa mère et l'académicien  sont cousins germains.
Françoise  et son mari d'origine Chilienne, Fernando Robles, consultant à l'UNESCO, étaient présents à l'inauguration.
Leur cousin  était très ami avec Jean-Louis Curtis qui le précéda à l'Académie française. Il nous ont rappelé les liens qui l'unissent à la ville d'Orthez depuis trois ans : "En 2006, René de Obaldia accepta que la plus célèbre de ses pièces de théâtre "Du vent dans les branches de sassafras"  soit adaptée au gascon par Marie-Jo Hustaix-Etcheverry et présentée par les Comelodians de Sault-de-Navailles. Cette idée l'avait amusé et interpellé, tant et si bien qu' il assista personnellement, le 18 avril 2006, à la représentation, salle Francis Planté, de l'adaptation de sa pièce, "Ventola a las brancas de sassafras", qui fut comme nous le savons tous un grand succès."
A  cette occasion, le maire de l'époque, Thierry Issartel, lui avait remis la médaille de citoyen d'honneur de la ville d'Orthez.

"J.l. Curtis qui c'est celui-là ?" : par JP Lafont et F Rousseau

Jean-Paul Lafont et son épouse Stéphanie

Imprimeur et éditeur à Orthez (I.C.N./Editions Gascogne), Jean-Paul Lafont animera une soirée sur Jean-Louis Curtis et parlera de la réédition du livre "Les Forêts de la nuit" qui valut à cet écrivain,  très attaché à sa ville natale,  le prix Goncourt en 1947.
Lors de cette même soirée, Fabienne Rousseau, professeur de lettres, fera également un exposé sur Curtis et son oeuvre littéraire tandis que la Compagnie Eclat de lyre  que l'on a pu apprécier le jour de l'inauguration procèdera à la lecture de textes dans une mise en scène originale.
Mardi 10 mars, à 20h30, à la médiathèque Jean-Louis Curtis. Entrée libre.
Fabienne Rousseau, professeur de lettres. Lorsqu'elle était édudiante elle a travaillé sur  l'oeuvre de Jean-Louis Curtis durant un an. C'est une talentueuse conférencière qui a déjà animé des réunions sur l'académicien orthézien.

Dans l'après-midi de ce mardi 10 mars, René Descazeaux fera une conférence sur  "le carnaval en Béarn"  (15 heures).

Mercredi 11 mars :

- Matin : Art/Clic.  Découverte de sites d'art pour les enfants... et les grands.

- Après-midi : Slam et Rock avec le Local jeune.

- 20 h 30 : Maria-Elena Cauhapè e companhia (contes, musique et chants en occitan).


Vendredi 13 mars :

- 17 h : Dixie-Five. Impromptus musicaux dans le cadre de Jazz Naturel (avec Jacky Berecochea).


Samedi 14 mars :

- 11 h : Petit déj' photo.
Présentation du fonds de photographie avec l'association image/imatge.

- 15 h : Lectures pour tous par les donneurs de voix de la

Bibliothèque Sonore d'Orthez.


-
JOURS ET HEURES D'OUVERTURE DE LA MEDIATHEQUE

Lundi : accueil des groupes (Sur RDV)
Mardi : 9 h 30 à 12 h et 13 h à 18 h
Mercredi : 9 h 30 à 12 h et 13 h à 18 h
Jeudi : accueil des groupes (sur RDV)
Vendredi : 9 h 30 à 12 h et 13 h à 18 h
Samedi : 9 h 30 à 17 h 


La médiathèque est située dans le centre ville d'Orthez, en haut de la place du foirail (30 place du foirail). Entrée libre.  Téléphone 05 59 69 36 68
-
*
Tout savoir sur la médiathèque  : http://www.mediatheque-orthez.fr/
-

Photo de la soirée conférence sur JL Curtis du 10 mars

Voir également  des photos de cette soirée, et des premiers spectacles,  en cliquant  ICI

-
Combien ça coûte ?  La médiathèque (1100m2) représente un investissement de 2 millions d'Euros, subventionné par l'Etat (25%), le Conseil Général (20%) et le Conseil Régional (10%).


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Sarsiat - dans Orthez
commenter cet article

commentaires

Anonyme 12/03/2009 18:36

Mais c'est magnifique ! En voyant ces belles photos comment résister à l'envie d'y aller. Même si, comme nous, on habite à 20 km...
J'ai vu que vous venez de rajouter des photos. Merci, c'est un plaisir pour les yeux !

JLC Photos 11/03/2009 06:39

Un grand plaisir que celui de parcourir ce reportage vivant et parfaitement documenté et illustré . La plume est alerte et l'oeil toujours aux aguets: Merci Jean!

Frédéric 10/03/2009 23:37

C'est un évènement pour tout le pays d'Orthez que cette médiathèque. Avec ma moitié nous sommes retirés à Monein Cette belle réalisation semble magnifique . Nous avons une passion pour la lecture. Nous aurons d'autant plus de plaisir à y aller qu' il y a de l'autre côté du foirail deux restaurants que nous aimons beaucoup

Orliac Stéphanie 10/03/2009 21:24

Une simple réponse au commentaire précédent : pour tout savoir sur la médiathèque, RDV sur son site, donné en fin d'article par M Sarsiat. Vous y trouverez tous les renseignement demandés. A très bientôt à la médiathèque Jean-Louis-Curtis !

Gracianne 10/03/2009 17:36

Article très très intéressant de la première ligne jusqu'à l'ajout de commentaire...
Et intelligemment mené.
Photos amusantes par ci - par là , et texte agréable à lire.
Manque juste l'adresse... pour la néo-salisienne que je suis sache s'y rendre... heures d'ouverture.... prix d'abonnement... enfin que l'intendance suive quoi !

Présentation

  • : Ce pays des gaves où il fait si bon vivre
  • Ce  pays des gaves où il fait si bon vivre
  • : Au coeur des Pyrénées-Atlantiques, entre montagne et mer, le long des belles rivières pyrénéennes que sont les gaves, ce coin du Béarn et du Pays basque au riche patrimoine (6 cités médiévales et les vignobles des appelations Jurançon et Béarn, dans un rayon de 20 km) est un petit paradis que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir
  • Contact

Profil

  • Jean Sarsiat
  • Journaliste
Téléphone : 06 71 81 90 87
sarsiat3@aol.com
  • Journaliste Téléphone : 06 71 81 90 87 sarsiat3@aol.com

Gîtes/Meublés de tourisme

Recherche